Une étude menée auprès de la génération Z américaine montre que les applications de streaming ont le vent en poupe et surpassent de loin la télévision. Hanouna et les Anges de la Téléréalité n’ont qu’à bien se tenir !

La génération Z, c’est cette nouvelle vague de jeunes, arrivés après les Millenials. Ils représentent environ 25 % de la population américaine et fixent les tendances d’aujourd’hui et de demain. Il s’agit en effet d’un public qui consomme beaucoup, que les entreprises tentent de satisfaire en les gavant de contenus divers et multiples.

Awesomeness et Trendera sont allés à l’encontre de cette nouvelle génération en interrogeant 1 504 de ces adolescents d’aujourd’hui en choisissant un panel représentatif de la population américaine. Les résultats ne sont pas très surprenants.

Le streaming pour s’adapter aux besoins

Cette audience « que l’on ne peut pas ignorer » s’est très vite numérisée et profite des avancées technologiques pour consommer du contenu en streaming, du contenu qui s’adapte à leurs besoins aussi bien sur la forme que sur le fond puisqu’ils peuvent choisir exactement ce qu’ils désirent visionner et à quel moment. Ainsi, 71 % du contenu vidéo consommé par la génération Z est du streaming, avec une forte domination de YouTube (34 %) et de Netflix (27 %). Dans ce classement, on retrouve également d’autres services tels que Twitch (3 %), Amazon Prime Vidéo ( 3 %) et Hulu (4 %).

La télévision quant à elle ne représente que 14 % des contenus vidéo consommés par les jeunes.

Le smartphone pour consommer partout

Les contenus doivent s’adapter à cette génération, mais la plateforme également. 34 % des vidéos regardées par la génération Z le sont sur smartphones, toujours disponibles et facilement transportables afin de les suivre partout. Arrivent ensuite les ordinateurs (26 %), le poste de télévision (24 %), puis les tablettes loin derrière (10 %).

Cette génération ultra connectée se retrouve d’ailleurs sur tous les types de réseaux sociaux et si Snapchat est en tête, talonné de près par Instagram, YouTube n’est pas très loin derrière et 79 % des « teens » avouent avoir un compte sur la plateforme de Google.

Des éponges à connaissance

Mais quels types de contenus consomme cette génération Z ? Les vidéos en ligne sur YouTube sont majoritairement utilisées pour « apprendre des choses » ou pour rire. Les séries en streaming sont essentiellement à regarder entre amis (le fameux « Netflix & chill« ) ou pour se faire peur alors que les shows télévisés sont réservés aux moments en famille et à l’actualité générale mondiale.

Mais YouTube, c’est plus que du divertissement pour cette génération Z, c’est un potentiel futur. Ainsi, parmi les carrières les plus enviées, entre « docteur », « ingénieur » et « athlète », on trouve également « gamer » et « YouTuber ». De quoi créer du nouveau contenu pour la prochaine génération, à moins que celle-ci ne se tourne vers un autre type de média.