Fuchsia — le futur OS de Google devant réunir les ordinateurs, l’Internet of Things et les produits mobiles — se dévoile un peu plus aujourd’hui. Il est d’ores et déjà possible de télécharger l’APK d’Armadillo, son interface, et de voir quel chemin Google souhaite prendre.

En août dernier, nous apprenions que Google travaille sur un nouveau système d’exploitation baptisé Fuchsia. Celui-ci abandonne le noyau Linux d’Android pour embarquer deux solutions différentes, Little Kernel et Magenta, des kernels que l’on retrouve respectivement sur des appareils peu gourmands (IoT ou mobiles) et sur des appareils bien plus puissants (comme les ordinateurs). Il n’en aura pas fallu davantage pour laisser penser que Google souhaite créer un OS unique capable de remplacer à la fois Android et Chrome OS.

Des morceaux de code de Fuchsia sont déjà disponibles en ligne et en fouillant dedans, Hotfix IT a découvert un dossier nommé Armadillo (« Tatou » en français). Il s’agit là de l’interface de Fuchsia, développée avec Flutter, un SDK permettant de développer avec le même code des applications compatibles sur iOS et Android. Hotfix IT a donc compilé ce code afin d’en tirer un fichier APK qu’il est possible d’installer sur n’importe quel smartphone Android.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Une interface encore en développement

Comme le constate Ars Technica, l’interface permet de se faire une petite idée de son état à l’heure actuelle, mais elle est encore loin d’être utilisable, les différents éléments n’étant pas réellement fonctionnels. Le système semble se vouloir plus simple qu’Android, avec un simple système de scrolling infini et de cartes. L’écran d’accueil se compose d’une image de profil, de la date et de l’heure, de la localisation GPS et du niveau de batterie. En cliquant sur la photo, on ouvre un menu permettant de régler le son, de passer en mode avion, d’activer le mode « Ne pas déranger » ou la rotation automatique de l’écran.

En faisant défiler l’écran vers le bas, on accède à ce qui semble être un Google Now, avec un module de recherche pour « demander n’importe quoi » ainsi que des cartes de suggestions. À l’inverse, en scrollant vers le haut, on accède à des « Story », qui devraient être des applications récentes ou des « modules ».

Ars Technica a également testé l’APK sur une tablette et a ainsi dévoilé un ingénieux système de multifenêtrage, avec jusqu’à 4 « stories » affichées à l’écran en même temps. Sur smartphones, c’est un système d’onglet qui permet d’avoir sous la main différentes applications en même temps.

 

Armadillo disponible

Pour ceux qui souhaiteraient jeter un œil par eux-mêmes à cette interface encore bien vide, Hotfix IT a mis à disposition un fichier APK à installer sur Android, mais à l’heure de la rédaction de ces lignes, Dropbox a temporairement désactivé le lien pour cause de trafic trop important. Les plus débrouillards peuvent quant à eux suivre le tutoriel de Hotfix IT pour compiler le code de Fuchsia et créer leur propre APK.

À lire sur FrAndroid : Tuto : Comment installer un fichier APK sur un smartphone ou une tablette Android ?

Pour quand ?

Fuchsia est encore loin d’être finalisé, mais Google a déjà annoncé que ce projet lui tenait à cœur, et pour cause puisqu’il permettrait de régler les principaux problèmes d’Android et proposer une alternative que la firme de Mountain View serait enfin en mesure de contrôler de bout en bout.

Quoi qu’il en soit, il faudra au mieux attendre encore plusieurs années avant que Fuchsia soit disponible au grand public, mais peut-être en aurons-nous un avant-goût sous une forme différente dès 2017