Facebook semble tout faire pour nous pousser à désinstaller Messenger. Sa dernière trouvaille : des publicités au beau milieu de l’écran d’accueil.

En quelques années, voire quelques mois seulement, Facebook Messenger a radicalement changé. La simple messagerie instantanée est devenue une véritable usine à gaz, multipliant les fonctionnalités plus ou moins utiles, surchargeant d’autant plus une interface qui gagnerait beaucoup à être épurée.

Brace yourself, advertising is coming !

En janvier, nous apprenions que des publicités feraient leur apparition dans l’application, avec une première phase de test qui a alors immédiatement débuté en Australie et en Thaïlande. Six mois plus tard, voilà que cette nouvelle pollution visuelle s’invite dans le reste du monde.

Lors du MobileBeat 2017, Stan Chudnowsky, responsable du développement de l’application, a confié à VentureBeat que les publicités en page d’accueil de Facebook Messenger allaient être déployées dans le monde entier dans les semaines à venir.

Se voulant « non intrusives », ces publicités n’apparaitront pas dans les conversations, mais bien sur l’écran d’accueil de l’application, au milieu de sa liste de contacts.

Entre ces publicités, les messages insistants pour essayer de mettre en avant la fonction Stories que personne n’utilise, les utilisateurs actifs, les anniversaires, les jeux et autres encadrés envahissants, il va donc devenir de plus en plus difficile de retrouver ses contacts…

La base des revenus de Facebook

Nous sommes cependant bien placés pour comprendre qu’un modèle économique gratuit repose essentiellement sur la publicité et qu’il est difficile de s’en passer. Il est dommage cependant que la firme de Mark Zuckerberg ne profite pas de sa force de frappe créée par sa base d’utilisateurs de 1,2 milliard de personnes (juste sur Messenger) pour négocier des contrats plus intéressants pour le consommateur, comme l’intégration d’Uber à la plateforme ou d’autres services comme Spotify.

Vers un glissement des utilisateurs ?

Cet alourdissement de la page d’accueil de Facebook Messenger pousse certains utilisateurs à se détourner de cette plateforme pour des services plus légers comme Messenger Lite, mais aussi l’une des nombreuses alternatives disponibles sur le marché des messageries instantanées.

À lire sur FrAndroid : 7 applications de messagerie instantanée pour remplacer les SMS