Le rançongiciel LeakerLocker menace les utilisateurs Android de divulguer leurs données personnelles.

Après le récent WannaCrypt, un nouveau ransomware, ou rançongiciel pour parler en bon français, a été découvert sur Android. Celui-ci menace l’utilisateur de publier des informations privées le concernant, sauf si celui-ci répond à une liste d’exigences du logiciel malveillant, appelé LeakerLocker.

C’est l’antivirus McAfee qui a repéré le malware alors présent sur deux applications du Play Store, à savoir Booster & Cleaner Pro et Wallpapers Blur HD. Ces deux applis ont reçu de très bonnes notes et ont été téléchargées de très nombreuses fois.

Que fait LeakerLocker ? Il ne bloque pas pas votre smartphone, ne verrouille pas vos fichiers… non, il menace d’envoyer vos données les plus privées à votre liste de contacts. Lorsque vous tombez sur l’écran de verrouillage du rançongiciel, un message vous informe que tous vos messages, historiques d’appels, données de votre navigateur, courriels, données GPS et photos ont été réquisitionnés.

Cela lui est possible lorsque vous acceptez des autorisations lors de l’installation des applications citées plus haut. Exécuté en arrière-plan, le stratagème envoie les données sur des serveurs, ni vu, ni connu.

Rien ne garantit pour le moment que le ransomware mette réellement son plan à exécution si vous ne payez pas la rançon fixée à 50 dollars. Celle-ci doit être donnée sous les 72 heures et par carte de crédit. McAfee conseille bien entendu de ne pas céder afin de ne pas laisser se propager ce logiciel malveillant.

À lire sur FrAndroid : En 2016, les ransomwares ont augmenté de 50 % sur Android