L’application Facebook Messenger Lite gagne de plus en plus en popularité. Un signe que les ajouts de l’application complète ne sont pas du goût de tout le monde.

En parallèle de son application Facebook Messenger, le réseau social de Mark Zuckerberg propose une version « lite », plus légère et moins gourmande en data que sa grande sœur. Un atout qui semble attirer de plus en plus d’utilisateurs.

En effet, comme le remarque très justement Android Police, Facebook Messenger Lite vient de dépasser la barre des 50 millions de téléchargements sur le Google Play Store — ne prenant donc pas en compte les téléchargements depuis d’autres sources telles qu’APKMirror, qu’on devine très nombreuses également.

La légèreté plutôt que les options

Cela prouve deux choses. La première est que le réseau social se développe de plus en plus dans les pays émergents, première cible de cette application. La deuxième est que les utilisateurs occidentaux, pourtant souvent moins limités en stockage et en data, se détournent de plus en plus de la version d’origine de Messenger, devenue une véritable usine à gaz.

Entre les stories qui affichent des notifications impossibles à supprimer sans regarder le contenu si intéressant de nos contacts, les appels impossibles à rejeter discrètement, les jeux et les futures publicités, Messenger semble pousser ses utilisateurs vers sa version Lite, bien moins gourmande en énergie et bien moins invasive.

À lire sur FrAndroid : 3 alternatives à l’application Facebook : Lite, web et Puffin