Des chercheurs ont publié des notes autour de l’application GO Keyboard. Ce clavier virtuel assez populaire sur Android récupère de nombreuses informations personnelles.

La célèbre application GO Keyboard a réussi à inquiéter de nombreux experts. L’application qui propose un clavier virtuel personnalisable sur Android a séduit plus de 200 millions d’utilisateurs. Malheureusement, même si l’éditeur annonce clairement qu’il ne récupère pas de données personnelles, des experts viennent de prouver le contraire.

Plusieurs types d’informations personnelles, comme votre compte Google ou encore votre emplacement, sont partagés sur un serveur distant. En réalité, ces informations personnelles sont récupérées par des trackers installés dans l’application, c’est un moyen pour l’éditeur de GO Keyboard de générer des revenus supplémentaires. Ces données sont ensuite revendues à des annonceurs, comme vous pouvez l’imaginer.

Autre problème plus grave, l’application propose des plugins pour accéder à des fonctions supplémentaires. Ces plugins peuvent être installés directement depuis GO Keyboard, certains sont proposés par des développeurs tiers. Outre le fait qu’il n’est pas autorisé de proposer ce type de mécanisme sur le Google Play Store, certains plugins exécutent des malwares. Google ne peut pas lancer les vérifications de sécurité du Play Store.

Nous vous conseillons donc de changer de clavier si vous utilisez GO Keyboard, il existe des alternatives plus fiables. Notre dossier dédié aux claviers virtuels est disponible à cette adresse.

À lire sur FrAndroid : 9 claviers alternatifs incontournables sur Android