La Hadopi est saisie car TF1 et M6 empêchent l’application gratuite Molotov d’accéder à toutes les fonctionnalités TV.

Certains auront peut-être du mal à y croire, mais la Hadopi pourrait vous vouloir du bien. L’autorité vient d’être mêlée au conflit opposant Molotov à TF1 et M6. Mais alors, de quoi est fait cet énième rebondissement de cette saga ?

NextInpact saisit la Hadopi

Il y a quelques jours nous parlions d’un fait important : l’assignation en justice de M6 par Molotov. Aujourd’hui, c’est au tour du média NextInpact de prendre des mesures pour essayer de sauver Molotov.

Dans un article publié mardi 24 avril 2018, NextInpact indique qu’il saisit la Hadopi. Pourquoi ? Car les groupes TF1 et M6 n’ont pas retiré les différentes restrictions qu’ils imposaient et qu’ils imposent toujours aujourd’hui à Molotov. Ici, il est surtout question des bookmarks (favoris). Ces derniers consistent en une fonctionnalité bien pratique : enregistrer des programmes TV pour les regarder plus tard.

Notez que, comme l’indique l’article L331-36 du Code de la propriété intellectuelle, toute personne physique peut entamer une telle procédure.

En ce jour, Molotov n’est pas rentable malgré un nombre croissant d’utilisateurs, et les restrictions imposées par TF1 et M6 risquent fort de ralentir l’avancée de Molotov, voire même de faire disparaître cette application très appréciée… Et c’est bien dommage. Cette application envoie aux oubliettes la vieille télévision. Elle est ergonomique, facile à utiliser, régulièrement mise à jour et surtout gratuite.

Si la guéguerre se poursuit, nous risquerons de ne plus pouvoir utiliser Molotov. Reste à savoir sur quelle issue l’initiative de NextInpact débouchera.