Dreams est le nom de la startup fondée par d’anciens employés Google et Instagram. Leur but est de transformer du contenu télévisé pour le regarder sur smartphone… en mode portait.

Crédit image : Zoë Bernard – Business Insider

Pas moins de 5 millions de dollars viennent d’être investis dans la startup Dreams, qui veut redéfinir le visionnage de contenu télévisé sur les smartphones. D’anciens employés Google et Instagram font partie de l’équipe. Le site Android Authority reprend les informations de Business Insider, qui a questionné le cofondateur de cette startup.

Ce dernier affirme, sans fournir de chiffres, que la plupart des gens n’aiment pas tourner leur téléphone en mode paysage pour regarder des vidéos. Ce n’est pas totalement faux : le geste est moins naturel que de laisser le téléphone en mode portrait, mais il me paraît indispensable de regarder des séries et des films en mode paysage, puisqu’ils ont tous été filmés ainsi.

Selon le cofondateur, le contenu doit être adapté à la manière dont on tient le téléphone, à savoir en mode portrait. Sur le papier, il semble difficile de ne pas être d’accord avec lui, mais la réalité est une tout autre histoire : il va falloir rogner des parties de l’image et donc perdre beaucoup d’éléments.

À quoi ça ressemble ?

L’application Dreams est déjà disponible sur Android et sur iOS, mais seulement aux États-Unis. Le catalogue ne semble pas très large, mais des séries de HGTV, Food Network, Bloomerg et autres sont présentes.

Ces programmes existent déjà à la télévision, en format normal. Sur Dreams, ces vidéos sont évidemment reformatées pour être affichées en mode portrait et, comme dit ci-dessus, une partie du contenu est donc rogné. Notez que certains programmes sont adaptés au mode portrait en temps réel.

On ne peut que souligner l’idée et la motivation de ces employés, mais je reste assez dubitatif sur un tel projet. Il est clair que regarder la télé sur son téléphone en mode portrait serait bien plus pratique, mais rogner des contenus est pour moi une hérésie. Il faudrait donc proposer des contenus filmés à la verticale. C’est ce que propose depuis quasiment un an l’application française Vertical.

Le commentaire d’un utilisateur sur la page Play Store de l’application Dreams résume selon moi assez bien la situation : « Ça pourrait marcher si mon œil gauche était au-dessus de mon œil droit. Mais ils ne le sont pas, ils sont l’un à côté de l’autre. »

À lire sur FrAndroid : Vidéos verticales, écrans 18:9 : quand l’usage influence le contenu