Le client Twitter Plume est entré dans une nouvelle version bêta, apportant notamment le support de Honeycomb.

Plume est un client Twitter très connu sous Android. Anciennement appelé Touiteur, le réseau social n’a pas apprécié la ressemblance et a demandé un changement de nom. Ses concurrents sont nombreux : Tweetdeck, Seesmic, Twicca, Twitter for Android… Contrairement aux autres, ce client est développé par l’éditeur français levelupstudio. L’avantage est qu’un simple tweet envoyé permet de faire remontrer très facilement les bugs, pour une correction toujours plus rapide. Inutile ici de l’écrire en anglais, ce qui pour la majorité des utilisateurs est tout de même un avantage.

Sur Honeycomb, il fallait jusqu’à présent utiliser la version pour smartphones. Elle fonctionnait assez bien (à quelques bugs près), mais n’utilisait pas l’interface via l’Action Bar… et une seule colonne était affichée sur un écran de 10 pouces. Mais depuis hier, une version bêta vient de sortir et supporte désormais Android 3.0 (Honeycomb). Bien que nommée bêta, elle se veut très stable (aucun FC rencontré) et offre une expérience utilisateur améliorée.

Au lancement de l’application pour la première fois, on voit qu’elle fonctionne beaucoup mieux en paysage. Après vous avoir demandé votre identifiant et votre mot de passe, vous arrivez sur l’écran principal. Il est désormais partagé en trois colonnes : Timeline, Mentions et Messages directs par défaut. Mais vous avez la possibilité à tout moment d’y afficher vos favoris, vos listes et mêmes vos recherches. En effet, imaginez que vous cherchez le hashtag #android, vous allez pouvoir sauvegarder cette liste et l’afficher de manière permanente dans une colonne. Vraiment très pratique ! Cela fonctionne même sur la recherche des utilisateurs : on ne sait jamais si quelqu’un venait s’ajouter…

Sur le dessus, on retrouve le logo Plume, mais qui ne fonctionne pas encore en tant que bouton Retour. A la suite, c’est Nouveau tweet, Rafraîchir, Recherche, Tendances et le bouton options. A l’intérieur de celui-ci, on retrouve la possibilité d’envoyer un message direct (DM), accéder aux paramètres, voir les favoris, modifier son profil, rendre du texte, un utilisateur ou l’application muette, changer la vue, afficher les listes et enfin tuer Plume. Pour le changement de vue c’est très pratique, car si vous avez plusieurs comptes, vous allez pouvoir choisir entre sélectionner un compte précis ou tous à la fois. Sur Plume, chaque compte à sa couleur (personnalisable), ce qui permet de voir à qui sont adressés les tweets.

Pour ce qui est de l’envoi d’un tweet, l’interface ne ressemble plus à ce qu’on a pour les smartphones : ici c’est une popup. Rien de très particulier à noter, si ce n’est que l’auto-complétion des noms ne fonctionne pas. Le menu Message Direct est indentique, sauf qu’il rajoute un champs vers le destinataire.

Lors d’un clic sur un tweet, un nouvel écran va s’afficher. Sur la gauche, on verra la colonne le contenant. Sur la droite, on y verra le tweet et s’il s’agit d’une réponse, votre tweet sera affiché. Dans le cadre d’une conversation (plusieurs échanges de tweets), vous pourrez même le visualiser :

Un clic sur l’avatar d’un utilisateur renvoie vers son profil. Vous pourrez lui envoyer un Message Direct, un Tweet, lui attribuer une couleur particulière, l’unfollower ou le bloquer. Vous pourrez également voir sa biographie, son emplacement, ses tweets, ses amis et followers.

Un clic sur l’icône de votre avatar permettra de modifier votre profil. Dans le détails : votre emplacement, votre biographie, votre couleur dans la timeline, et votre image. Vos retweets (à la Twitter, pas RT) peuvent aussi être affichés sur cet écran.

Au niveau des paramètres, vous en retrouvez à foison et vous pourrez vous approprier le client, selon vos goûts.

A tout moment vous pouvez accéder aux tendances de Twitter :

Cinq widgets sont proposés : 2×1, 4×1, 4×2 4×3 et 4×4. Ceux sur plus de deux lignes peuvent afficher votre timeline, mentions et messages directs. Bien évidemment, il est possible d’envoyer des tweets sans ouvrir l’application.

Une petite vidéo de cette nouvelle interface :

En conclusion, si vous avez une tablette sur Honeycomb et un compte Twitter, téléchargez Plume bêta, qui est une excellente application.

Notez qu’il existe également Tweetcomb, mais qui est payant. Une version de Seesmic pour Honeycomb est en préparation.