Mise à jour : L’application n’est disponible qu’au Canada et aux Etats-Unis. Vous pouvez utiliser Market Enabler pour la télécharger.

Facebook vient de mettre en ligne sur l’Android Market « Facebook Messenger », qui est une messagerie instantanée qui espère devenir leader sur les plateformes mobiles.

Facebook est aujourd’hui le réseau social le plus populaire sur Internet. Cette position maintenant acquise (mais certainement pas définitive), lui permet de s’orienter vers d’autres domaines mais qui restent dans le même secteur d’activité. Les communications mobiles sont maintenant le nouveau credo de la marque car un clone du fameux BlackBerry Messenger (BBM) vient d’être mis à disposition. Il est disponible à la fois sous Android et sur iPhone et se nomme Facebook Messenger.

Le principe de cette application est d’échanger des messages avec une ou plusieurs personnes (notion de groupe) en même temps depuis son terminal mobile. Le concept ne s’arrête pas à du simple texte, car l’utilisateur peut envoyer des photos ou sa localisation. Le service étant intégré à la messagerie du site web, vous y aurez accès de partout, n’importe quand.

Cette application est indépendante du client Facebook classique. La raison est assez simple : faire de Facebook Messenger le premier client de messagerie instantanée sur les plateformes mobiles. Possédant une base de plus de 750 millions d’utilisateurs dans le monde, cet écosystème pourra séduire. Google essaie de faire de même avec son Talk, qui est directement intégré dans les smartphones Android.

La ressemblance avec le concept de BBM est frappante et par conséquent celle du futur Apple iMessage également. Mais il manque des fonctionnalités comme savoir si le correspondant a reçu le message, ou encore la date à laquelle le contenu a été ouvert par le destinataire.

Le service a été en grande partie créée par les anciens employés de Beluga, entreprise qui a été rachetée par Facebook. L’intérêt de ce service est d’offrir une meilleure expérience que les SMS :

Un des plus gros points faibles des SMS aujourd’hui est qu’il s’agit d’une expérience « 1 à 1″ »

Ce que nous faisons aujourd’hui, c’est faire en sorte qu’une fois qu’une conversation est lancée sur Facebook Messenger, il est possible de discuter avec des utilisateurs qui n’ont pas l’application, mais qui sont sur Facebook et même d’y inclure ceux qui n’ont pas de mobile »

Ce service va-t-il réussir à percer, là où BBM est déjà très bien ancré et là où iMessage sera un élément fourni dans iOS ? Pour Android, la situation est un peu différente car GTalk est certes inclus, mais ne propose pas un tel écosystème. L’arrivée sur le système de Google n’est donc pas étrangère, tout comme sur iOS, le temps qu’une version stable du système d’exploitation soit proposée.

Pour installer cette application, il faut obligatoirement Android 2.2+ et prévoir 2 Mo pour le téléchargement :

Sachant que l’application n’est proposée sur l’Android Market qu’au Canada et aux Etats-Unis, vous pouvez tout de même l’obtenir, grâce à Market Enabler :

Source : All Facebook