Les applications gratuites du Play Store font régulièrement débat en raisons des autorisations demandées et de leur gestion de la publicité et des cookies. Des chercheurs français viennent de publier un rapport selon lequel certaines apps exploitent le filon à l’extrême.

promo jeux play store

Ce n’est qu’un secret de polichinelle, mais lorsque des chercheurs mettent le doigt sur des pratiques visant à exploiter nos données personnelles, il est toujours intéressant d’y jeter un œil. En effet, des chercheurs français ont mis au point une application qui permet de détecter les connexions à des sites externes que tentent de faire certaines applications gratuites. Ils ont ainsi pu tester plus de 2000 applications gratuites du Play Store, et ont découvert qu’elles se connectent à près de 250 000 adresses publicitaires disséminées sur environ 2 000 domaines. Et si la grande majorité de ces apps ne se connectent qu’à une poignée d’adresses externes, respectant les règles du jeu, certaines autres (environ 10 %) multiplient les connexions, parfois vers des centaines d’adresses.

Certaines applications n’hésitent d’ailleurs pas à se connecter à un nombre hallucinant de sites de suivi (cookies permettant de conserver des données d’utilisateurs). Si 70 % des applications testées ne se connectent à aucun de ces sites, certaines autres comme Eurosport Player, particulièrement épinglée par l’étude, se connectent à plus de 800 sites de suivi.

Le seul bémol à l’élaboration de cette étude, c’est qu’elle a été effectuée avec un Samsung Galaxy S3 encore installé sous Android 4.1.2 Jelly Bean. Et il fort probable que les résultats soient différents si on effectue les tests sur une version bien plus récente du système d’exploitation de Google. Encore une fois, la meilleure des protections est encore d’installer des applications qui ne requièrent pas des permissions qui ne semblent pas nécessaires à son fonctionnement. Plus facile à dire qu’à faire.