En cours de déploiement depuis la fin de semaine dernière, la version 1.4 de l’application Android Wear commence à livrer ses secrets. Et surtout, elle laisse entrevoir ce que sera la prochaine version non pas de l’app compagnon, mais bien de l’OS Android Wear installé sur les montres connectées.

Capture d’écran 2015-11-09 à 18.17.09

Les nouveautés intégrées à la nouvelle version d’Android Wear, côté application mobile, n’ont rien de bien notable en soi. Dans sa version 1.4 en cours de déploiement (l’APK peut être téléchargé à cette adresse par les plus pressés), elle ne montre pas ou peu de changements d’interface. On remarque simplement que dans le panneau de réglages, la synchronisation en Cloud a été déplacée dans le sous menu « données personnelles », et que l’option d’envoi d’informations diagnostiques sur les appareils est désormais désactivée d’office. Le graphique dédié à la représentation de la consommation de batterie a quant à lui purement et simplement été supprimé. Pour finir, il est désormais possible de choisir de désactiver les cartes de recommandations fournies par l’application.

 

Une mise à jour d’Android Wear à l’approche

Beaucoup plus intéressant, le premier décorticage de l’application réalisé par nos confrères d’Android Police révèle le possible changelog de la prochaine version d’Android Wear. Tout cela reste évidemment à prendre avec des pincettes, certaines nouveautés pouvant déjà avoir été déployées et d’autres ne jamais l’être, mais il semblerait bien que la prochaine mouture de l’OS inclue la possibilité de recevoir des appels sur des montres, grâce au support des haut-parleurs. Des haut-parleurs qui ont justement été aperçus à la fois sur la Huawei Watch et sur l’Asus Zenwatch 2, vraisemblablement fin prêtes pour leur mise à jour.

D’autres améliorations sont attendues dans le cadre de l’OS pour montres. On parle notamment de gestes permettant de contrôler les montres à une seule main, une amélioration de leur autonomie, de langues supplémentaires prises en charge, mais aussi d’une compatibilité avec des applications de messagerie tierces. Hangouts ne serait plus la seul app compatible, puisqu’il serait possible d’envoyer des messages à la voix ou par le biais de l’écran tactile avec WhatsApp, WeChat, Viber, Telegram et Nextplus. Il faudra toutefois patienter jusqu’à une annonce de la part de Google pour en avoir le cœur net.