Des éléments de code repérés dans Google Photos laissent entendre que l’application va renforcer sa reconnaissance faciale pour proposer des options de partage avancées.

La reconnaissance d’objet et d’images sur Google Photos existe déjà, mais l’application de la firme de Mountain View semble se préparer à tirer profit au maximum de cette fonctionnalité pour la rendre encore encore plus proéminente. C’est en effet ce que laisse entendre une analyse minutieuse de la dernière version 2.14 de l’application réalisée par Android Police.

Des éléments de code suggèrent que Google veut permettre aux utilisateurs de partager rapidement et facilement leurs photos avec les personnes que l’application reconnait sur celles-ci. Autrement dit, si le visage de votre meilleur ami est détecté sur un selfie de groupe, la plateforme proposerait automatiquement de partager ce souvenir avec lui. 

Partager rapidement

Toujours d’après les éléments découverts par Android Police, Google Photos pourrait demander à l’utilisateur de sélectionner une image de profil dans laquelle son visage est distinguable afin de l’identifier. Une fois celle-ci sélectionnée, l’application lui proposerait ensuite de rendre la photo publique. C’est sur cela que reposerait le fonctionnement des options de partage mentionnées ci-dessus.

En effet, si vous prenez une photo avec des proches qui ont également permis à Google de les identifier et que vous avez envie de la partager, l’application saura à qui elle peut envoyer le cliché. 

Option facultative ?

Cette fonctionnalité reste pour l’instant dans les coulisses de Google Photos et n’est donc pas disponible dans la version proposée au public. Rien ne permet d’indiquer si (ou même quand) elle sera déployée. Par ailleurs, celle-ci peut encore être modifiée par les développeurs à l’avenir. 

Si jamais elle venait à être déployée, on peut facilement imaginer que plusieurs utilisateurs ne voudront pas l’autoriser. Il est donc probable qu’une telle option soit simplement facultative. Du moins, on espère que Google ne la forcera pas.