La prochaine version de Google Maps nous apparaît, et promet de retoucher le design pour le rendre plus clair tout autant que de supporter les demandes de partage d’itinéraire de manière plus complète.

Qu’importe votre système d’exploitation mobile favori, il y a de fortes chances que votre service préféré de localisation et de GPS n’est autre que Google Maps — particulièrement pour les piétons.

Même lorsqu’Apple a lancé son propre service Plans sur iOS, la majorité des utilisateurs sont restés sur Google Maps qui évolue bien plus vite. Alors que le design des applications Google change petit à petit, ce qu’on appelle le Material Design 2 actuellement, Maps ne serait pas ignoré.

Google Maps simplifie toujours plus son design

C’est ce que laisse apparaître la dernière mise à jour 9.77 de l’application disponible en bêta, dont le code a été analysé par Android Police. Comme on peut le voir grâce à leurs captures, la liste d’adresses sauvegardées sera bientôt revue afin d’effacer les touches de couleurs et d’apporter des contours arrondis.

Nous avions déjà observé cette tendance sur le Play Store, qui abandonne lui aussi petit à petit les aplats de couleurs. « Vos adresses » subit d’ailleurs le même lifting. Tous les changements ne sont cependant pas esthétiques.

Partage de localisation facilité

Une autre fonctionnalité a été repérée : la possibilité d’activer, si vous le souhaitez bien sûr, la possibilité pour vos contacts de réclamer votre géolocalisation. Actuellement, il vous est déjà possible de la partager : c’est à vous de choisir le contact et lui envoyer le lien de suivi.

Une option repérée dans l’application indique qu’il sera possible à l’avenir pour vos proches de le réclamer dans le sens inverse. Ainsi, si vous êtes au volant par exemple, il ne vous suffirait que d’accepter la requête en un clic plutôt que retrouver la personne dans vos contacts.

De par le fait que ces fonctionnalités ont été trouvées sur la dernière bêta, gageons qu’elles ne tarderont pas à être disponibles sur la version finale. Il faudra tout de même rester patient.