Google a récemment annoncé le lancement de YouTube Music, une version optimisée de YouTube pour la musique qui entre directement en concurrence avec les autres services de streaming musical. Ce nouveau service n’est pas encore disponible en France, mais cela ne nous a pas empêché de le tester.

YouTube a récemment annoncé son nouveau service de streaming musical YouTube Music, qui remplacera à terme Google Play Musique. Nous vous invitons à lire cet article pour bien comprendre les nouvelles offres de Google avant de vous lancer dans la lecture de notre première prise en main de YouTube Music.

Pour l’instant, le service n’est pas disponible en France, mais cela ne saurait tarder. Il est même possible de s’inscrire sur ce site pour être tenu au courant de l’arrivée de ce service sur le sol français.

Nous n’avons pas pu attendre et avons téléchargé l’APK de la version déjà disponible aux États-Unis de YouTube Music, en attendant le déploiement de la nouvelle version qui se fait par Google, compte après compte. Après avoir installé puis ouvert l’application, celle-ci nous indique que la plateforme n’est pas encore disponible dans notre pays et nous bloque l’accès à toutes les fonctionnalités. Hop, un coup de VPN et nous voilà connectés aux États-Unis.

Cette fois-ci, l’application s’ouvre totalement et nous pousse évidemment à s’abonner au nouveau YouTube Red — bientôt YouTube Premium. Un tableau nous explique les différences entre la version gratuite et l’abonnement YouTube Red qui donne accès à toutes les fonctionnalités du nouveau YouTube Music mais également au mode hors-ligne pour l’intégralité du contenu YouTube et à la disparition de toutes les publicités. Enfin, cet abonnement permet de lire en arrière-plan des vidéos et des musiques, et de profiter du mode picture-in-picture.

Justement, nous décidons d’activer l’offre en profitant d’un mois d’accès à YouTube Red — donc YouTube Music. Voici mes premières impressions sur un service qui devrait rapidement faire trembler la concurrence.

N.B. Notez que le prix indiqué sur cette capture d’écran va augmenter. La version de l’application que nous avons testée n’a pas encore pris en compte cette hausse.

 

Une interface à la Spotify

L’application présente trois onglets disposés sur la barre de navigation en bas de l’écran, à l’instar de l’application YouTube. Justement, ces deux dernières se ressemblent, du moins pour l’onglet « Accueil » : YouTube Music nous propose des sélections de playlists, des musiques recommandées et autres vidéos de concerts. On peut d’ailleurs indiquer à l’application que tel ou tel titre ne nous intéresse pas.

L’interface me fait penser à celle de Spotify : fond noir, recommandations et cartes de différentes tailles. Ladite interface est quelque peu déroutante et demande un petit temps d’adaptation. Le deuxième onglet nous propose les musiques en tendance — comme pour les vidéos sur YouTube — tandis que le dernier onglet affiche mes playlists, mes albums enregistrés, etc.

YouTube Music donne accès à un grand catalogue de morceaux, d’albums, d’artistes, et de playlists. Il est aussi possible d’accéder à des radios. En clair, c’est un service de streaming, comme tous les autres… enfin presque. YouTube Music s’appuie sur le catalogue assez large de remix, de concerts et de reprises déjà présents sur YouTube, et surtout sur les clips des musiques. Si un morceau n’a pas fait l’objet d’un clip, seule la jaquette s’affiche.

Ainsi, deux modes d’écoute sont disponibles : juste le son en mode audio ou le son et le clip en mode vidéo. Notez que la version gratuite — avec publicités — de YouTube Music donne seulement accès au mode vidéo — il est impossible d’écouter de la musique en arrière-plan. Autrement dit, la version gratuite de YouTube Music… est un YouTube classique amputé. On sent que Google fait tout pour pousser à souscrire l’abonnement payant.

Une fois la musique lancée, j’ai accès au bouton play/pause, je peux passer à la musique suivante ou revenir à la précédente. Aussi, je peux indiquer à l’application si j’aime ou non cette musique : cela aidera l’algorithme à me proposer des playlists personnalisées. Le petit bouton « i » pour « information » me propose d’ajouter la musique à une liste de lecture et met à ma disposition des musiques similaires ou du même artiste.

La liste de lecture est facilement accessible depuis le bas de l’écran : un seul glissement de doigt permet de la faire apparaître. C’est plus pratique que sur Spotify.

Enfin, la musique en cours d’écoute est toujours accessible en bas de l’écran, qu’importe le menu dans lequel on se trouve. Encore une fois, un glissement de doigt vers le haut de l’écran rouvrira l’affichage décrit précédemment : play, pause, suivant, etc.

Avec l’abonnement payant, vous pouvez donc — comme tout autre service de streaming musical — quitter l’application sans pour autant arrêter la musique. Aussi, et en plus du mode « Télécharger pour écouter hors-ligne », vous pouvez créer un mix hors connexion. Après avoir déterminé le nombre de morceaux voulus, ce dernier téléchargera pour vous des musiques qui devraient vous plaire, le tout pour les écouter plus tard sans Internet.

Une application incomplète pour le moment

Pour l’instant, Spotify et autres Deezer n’ont rien à envier à l’application YouTube Music : certaines fonctionnalités indispensables manquent. Par exemple, il est impossible de marquer un artiste en tant que favori même si le nombre d’abonnés pour chaque artiste nous est indiqué. Pire encore, à partir d’une musique, il n’est pas possible d’accéder à la fiche de l’artiste et à l’album en question.

De plus, les options « Ajouter à la playlist » et « Ajouter l’album » ne sont pas facilement accessibles : à corriger dans la prochaine version.

Google avait promis que l’intégralité de la bibliothèque des abonnés actuels Google Play Musique sera disponible dans la nouvelle application YouTube Music. Pour l’instant, ce n’est pas le cas chez moi, peut-être parce que mon compte Play Musique est français. Pas de panique pour autant : Google l’a promis, il suffit donc de patienter.

Par ailleurs, la musique s’est coupée sur mon compte Google Play Musique sur l’ordinateur lorsque j’en ai lancé une depuis YouTube Music. Le message suivant s’est affiché : « Un seul appareil peut jouer de la musique ». Cela signifie bien que les deux services sont liés.

Prix et premier avis

Après avoir rapidement pris en main la version payante de YouTube Music, je n’ai aucun doute sur son futur probable succès.

En effet, chaque mois, 1,5 milliard d’internautes utilisent YouTube et c’est autant de clients potentiels pour le nouveau service de musique. De plus, la combinaison d’un abonnement de streaming musical et d’un YouTube sans publicités avec un mode hors-ligne est évidemment plus intéressant qu’un service de musique seul. Enfin, le catalogue de musiques sur YouTube est bien plus diversifié que chez les concurrents : remix, reprises, concerts…

Je pense qu’il réussira facilement attirer différents types d’utilisateurs : les abonnés actuels de Play Musique puisque toute leur bibliothèque sera disponible sur le nouveau service — et surtout car, à terme, YouTube Music remplacera Google Play Musique —, les gros consommateurs de vidéos YouTube qui n’hésiteront pas à souscrire un abonnement YouTube Red, voire carrément les utilisateurs d’autres services de streaming musical. Ces derniers sont d’ailleurs très certainement dans le viseur du géant du web.

Les fonctionnalités de YouTube Red : mode picture-in-picture (à gauche) et téléchargement de vidéos (à droite)

Pour le moment, l’abonnement YouTube Red — qui débloque totalement l’application YouTube et qui donne accès à YouTube Music — vous coûtera 10 dollars par mois. Le prix mensuel devrait donc tourner autour des 10 euros en France, ce qui correspond au tarif de Deezer et Spotify par exemple. Attention tout de même, ces deux derniers proposent souvent les trois premiers mois à 0,99 euro. Notez que YouTube Music propose lui aussi un forfait famille — à 15 dollars aux États-Unis donc sûrement à 15 euros en France — et que les prix de l’abonnement classique augmenteront de 20 %.

Pour ma part, si le nouveau YouTube Music corrige les défauts décrits plus haut et me propose des sélections et playlists personnalisées du même niveau que celles de Spotify, je serai bien tenté de sauter le pas. 

Rappelons qu’une nouvelle version de cette application est déjà en cours de déploiement aux États-Unis. La France, quant à elle, est citée parmi les pays prochainement concernés.

À lire sur FrAndroid : YouTube : vous pourriez bientôt rater certains abonnements