La semaine dernière, un bug insolite avait été trouvé par des utilisateurs de certains téléphones Wiko. En envoyant un SMS contenant uniquement le signe « = » il était possible de faire redémarrer automatiquement le téléphone du destinataire. Une application permet désormais de s’en prémunir.

no reboot this wiko

Suite à la découverte de ce bug, le développeur Olix a créé (No) Reboot this Wiko. Il s’agissait à l’origine d’une application farceuse qui s’occupait d’envoyer à votre place un SMS contenant le signe « = » à un propriétaire d’un des téléphones suivants : Wiko Darkmoon, Cink Five, Cink Peax 2, Cink King, Stairway, Ozzy, Darkside, Darkfull, Alcatel One Touch Pop C5 ou encore Lenovo P770. En fait, il semble qu’une puce de MeadiaTek soit à l’origine de ce bug. Le téléphone de la victime redémarrait alors sans son autorisation. Wiko, le principal concerné, avait alors demandé à ses utilisateurs d’installer une application de SMS tierce pour se protéger de SMS importuns.

Depuis hier, (No) Reboot this Wiko ajoute une fonctionnalité beaucoup plus intéressante, elle protège le téléphone des SMS d’amis relou blagueurs. L’application se charge en effet d’intercepter le SMS, le bloque, puis signale à l’utilisateur que le SMS a été bloqué et qui a tenté de l’envoyer.

L’application (No) Reboot this Wiko est évidemment gratuite au téléchargement, nécessite naturellement d’accéder aux SMS et aux contacts du téléphone et ne pèse que 787 Ko. Elle ne fonctionne pas sous Android KitKat, ce qui n’est pas très grave puisqu’aucun téléphone cité touché par le bug n’est encore installé sous la dernière version d’Android.