Dans le courant du mois de mars, de très nombreuses applications pourraient être supprimées du Play Store. La faute à une politique de confidentialité mauvaise ou carrément inexistante.

Hier, nous apprenions que Google avait envoyé des avis aux développeurs du monde entier leur indiquant son intention de « limiter la visibilité » ou bien de simplement supprimer des applications du Play Store. Ce n’est pas parce que ces logiciels ont fait leur temps sur la boutique de Google qu’ils sont remerciés, mais parce qu’ils violent la politique de données des utilisateurs. A partir du 15 mars, le Play Store devrait se vider d’une bonne partie de ses applications.

Google nettoie le Play Store

Voici le message adressé aux développeurs concernés :

Ce grand nettoyage de printemps devrait balayer des millions d’applications du Play Store. Ceux qui ne recevront un avertissement auront tout de même une chance de créer une politique de confidentialité dans un temps imparti, s’ils réussissent à réunir motivation et savoir-faire.

Cette purge va permettre de faire le tri, ce qui n’est pas un mal en soi puisqu’il est souvent reproché au Play Store de ne jamais trouver ce que l’on cherche à cause du trop grand nombre d’applications polluantes.

Compte à rebours pour les développeurs

Les développeurs ont jusqu’au 15 mars pour envisager la création d’une politique de confidentialité. Si cela n’était pas le cas, Google prévient qu’une action sera mise en place pour limiter la visibilité ou supprimer l’application en question. Une mesure qui rejoint la volonté de Google d’améliorer son store comme la société l’a déjà fait avec le système de notation plus juste et la chasse aux faux avis.