Nous avons eu la chance d’être convié chez Gameloft pour découvrir quelques nouveaux jeux qui sortiront d’ici à la fin de l’année. Et parmi les jeux que nous avons pu voir, il y avait Wild Blood, un jeu qui sera sans aucun doute un gros blockbuster mobile pour cette fin d’année et surtout le 1er jeu de Gameloft utilisant le moteur Unreal Engine.

Wild Blood est Beat them all dans un environnement médieval fantastique. Vous incarnez Lancelot qui après avoir été évincé de la table ronde (pour avoir été démasqué en tant qu’amant de la reine Guenièvre) devra essayer de rétablir le calme dans le royaume d’Avalon. Celui-ci est en effet attaqué par les démons envoyés par le roi Arthur en colère.

 

Présentation :

Wild Blood est donc un jeu sérieux et gamer qui tire pleinement parti des capacités graphiques de nos appareils mobiles pour nous offrir une expérience de jeu digne des consoles de salons. En effet, Gameloft nous a indiqué que le jeu avait un niveau de détail graphique comparable à ce qu’on pouvait retrouver sur la Xbox première du nom. Il faudra vérifier ça mais ça semble en tout cas alléchant.

Cela est rendu possible grâce au moteur Unreal Engine qui est un moteur graphique 3D spécialement conçu pour créer des jeux 3D d’abord sur consoles HD (ps3 ou xbox) et qui a depuis été adapté pour les plateformes mobiles. Ce moteur permet des rendus plus fluides et plus réalistes.

Pour en revenir au jeu, vous incarnerez donc Lancelot qui devra affronter les forces maléfiques du royaume d’Avalon grâce à des armes mais aussi des pouvoirs. Votre périple vous ménères dans 10 niveaux avec des environnements différents dont un village en ruine, un château ou une grotte et même les enfers.

le jeu vous propose en plus du côté beat them all des phases de puzzle gaming et des actions en QTE (quick time event).

Le jeu est prévu durant le mois de septembre à un prix entre 5€ et 6€ et sortira sur la plupart des terminaux sorties dans les deux dernières années. Ce sera en gros les mêmes terminaux que N.O.V.A 3.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Interview de Hugues Ossart,  responsable marketing chez Gameloft :

  • Pouvez-vous commencer par vous présenter ainsi que votre rôle au sein de Gameloft ?

Tout d’abord bonjour à toute la rédaction et tous les lecteurs de Frandroid.com. Je m’appelle Hugues Ossart et suis en charge du Marketing Digital des jeux Android, iOS et Freebox chez Gameloft France.

  • Pouvez-vous nous en dire plus sur le scénario du jeu ? 

Wild Blood est notre 1er titre premium AAA utilisant le moteur graphique Unreal pour un rendu visuel 3D aux effets spéciaux impressionnants ! Cette nouvelle production de Gameloft est un Beat Them All se déroulant dans un univers « médieval-fantastique ».

Lancelot, chevalier de la table ronde a été renvoyé par le Roi Arthur après la découverte de sa liaison avec la Reine, Guenièvre. Arthur se sentant trahi exécute sa vengeance sur le royaume d’Avalon en libérant les démons venus des ténèbres. Le joueur incarnera Lancelot et partira à la défense d’Avalon, combattre les hordes d’ennemis et des monstres gigantesques.

  •  Quel est le gameplay de ce jeu ? les différentes possibilités offertes ? 

Dans Wild Blood, le joueur évoluera librement dans un environnement en 3D temps réel. Le gameplay accessible apportera au joueur un fun immédiat tout en offrant une grande profondeur grâce aux multiples armes, enchainements et coups spéciaux ! Combattre des hordes d’ennemis, défier des boss de fin de niveau impressionnants, résoudre des énigmes… le jeu offre une variété de situations durant toute l’aventure au travers de multiples environnements différents

  • Qu’en est-il de la durée de vie du jeu ? 

Le jeu offre une dizaine de niveaux et autant d’environnement différents ; Le joueur devra faire évoluer les compétences de son chevalier tout au long de l’aventure face à des ennemis de plus en plus coriaces : évolution des armes, des pouvoirs spéciaux et des armures.

La durée de vie est d’environ 10 heures pour l’aventure solo ; Wild Blood propose egalement du multijoueurs en ligne comprenant plusieurs modes : deathmatch, du capture the flag…

  •  Avec ce jeu, Gameloft utilise pour la première le moteur graphique Unreal Engine. Pouvez-nous en dire plus sur ce moteur graphique et les changements que cela implique ?

Le moteur graphique Unreal est d’une puissance impressionnante ; nos équipes ont été très enthousiasmées de travailler avec cette technologie. Comme tout projet sur une technologie nouvelle, les développeurs ont du apprendre à maitriser ce nouveau moteur afin d’exploiter toutes ses capacités et offrir un monde vivant et libre comme celui que vous pourrez découvrir dans Wild Blood.

 

Notre avis :

Nous avons pu jouer pendant une vingtaine de minutes à ce jeu sur une version non définitive et pour le dire simplement : nous avons été conquis.

Tout d’abord, le jeu est beau. Hugues Ossart de chez Gameloft a indiqué que le jeu était graphiquement au niveau de ce qui se faisait sur la XBox, on le confirme. Les détails sont là tout comme les effets de particules, de lumières et de déformation.

Wild Blood est très simple à prendre en main et si vous avez déjà joué à des jeux Gameflot, vous ne serez pas dépaysés. Vous avez sur le côté gauche le stick pour bouger le personnage et sur la droite les boutons pour les actions. Même si on a pu qu’apercevoir une partie de l’histoire et que celle-ci n’est pas très originale, elle semble avoir été travaillée pour créer une nouvelle licence qui connaissant Gameloft devrait exister dans la durée. On est véritablement face à un jeu de gamer mature avec une aventure qui nous plonge dans un monde profond.

Le jeu intègre un mode multi-joueur permettant de faire du death-match en arène et du flag capture. Cela permetta d’allonger la durée de vie du jeu qui est annoncé à 3-4h (8h pour débloquer) ce qui est dans la moyenne de ce qui se fait sur mobile. Le jeu sortant à la fois sur iOS et Android, on a demandé si le multijoueur sera cross plateforme et à priori ce ne sera pas le cas, dommage, on aurait aimé faire des battles iOS vs Android histoire de poutrer du Mac Fan.