Yaaar ! À l’abordage moussaillons. Hem pardon, mais s’il est est un genre de personnages qui nous a presque tous fait rêver, c’est bien les pirates. Les films sur le sujet le prouvent par leur succès, nombreux sont les enfants qui ont rêvé un jour de hisser le pavillon noir. Aujourd’hui, vous pouvez combiner cette envie qui, j’en suis sûr, dort encore au fond de vous avec une bonne dose de gestion dans Rum Isle.

rumisle

Rum Isle, sur le papier, cela sonne vraiment bien. Vous êtes un capitaine pirate, vous construisez une île pour vos forbans et vous partez combattre les flottes adverses à la tête de vos bicoques plus ou moins bien entretenues. Eh bien dans la pratique, c’est aussi bien. L’île est une véritable mine de clichés, où les pirates se nourissent exclusivement de bananes et de rhum, où tout pousse sans que vous ayez à intervenir, et où des raiders essayent de piller vos ressources en vous attaquant à bord de tonneaux flottants.

Le tout est graphiquement joli si tant est qu’on ne soit pas allergique aux pixels. L’interface est claire, simple, et complète en même temps. Le jeu est complexe, et il y a nombre de paramètres à gérer : les ressources, les défenses contre les raids, les entrepôts, les bâtiments spéciaux comme les laboratoires, et tutti quanti. Le jeu est vraiment intéressant, et ne se veut clairement pas un jeu facile à destination d’une personne qui y passerait cinq minutes par jour.

scr_3

Concernant les batailles navales, autre portion du jeu, elles sont assez intéressantes également dans la mesure où il s’agit de bataille navale à la manière du jeu de société. C’est traité avec ingéniosité (pouvoirs, choix de placement de tous les bateaux ou non) et c’est original. On regrettera l’absence totale d’animation en face, ce qui oblige à perdre des tirs dans l’eau car on ne sait pas si l’on a coulé un bateau ou non. De plus, quand on voit les animations de flammes de notre coté, c’est dommage de ne pas en profiter aussi en phase d’attaque.

En dehors de cela le jeu est vraiment amusant, et ne semble pas du tout un pay-to-play car l’or qui sert pour accélérer les actions du jeu (construction, recrutement, etc.) s’amasse lors des batailles. Cela semble donc faisable de ne jamais en manquer vraiment.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le jeu est gratuit, il ne demande que 21 Mo et un appareil Android 2.1 suffit. De quoi vous encourager à l’essayer, si je n’y suis pas déjà parvenu, car ce jeu indé de Panic Art Studios en vaut la peine.