Jayenkai sort un jeu multicolore et déjanté, où une sorte d’oiseau bleu parcourt une route arc-en-ciel sous une musique surexcitée. Retour sur BlastTrax, un shoot’em’up un peu particulier.

Blasttrax

BlastTrax décoiffe déjà par son style unique. Volontairement pixellisé, coloré et agité au point de devenir dangereux pour un épileptique, le jeu offre une expérience graphique vraiment intéressante. Les explosions sont originales, de par leur forme et leurs couleurs, les monstres également, et en fait même le design du vaisseau contrôlé et des projectiles est vraiment original. Tout dans ce jeu semble honnêtement sorti du cerveau d’un drogué plus qu’autre chose, mais cela rend plutôt bien et ce n’est pas aussi dérangeant qu’on pourrait le penser.

Mais pour faire de ce jeu une vraie trouvaille, il faut un gameplay qui soit aussi original que les graphismes. La bonne nouvelle ,c’est que c’est le cas. De la même façon que les graphismes restent inspirés de ce qui se fait de coloré, le gameplay est fortement inspiré d’un shoot’em’up, mais avec quelques nuances. Déjà, vous ne vous déplacez pas dans une direction mais sur une « route », un chemin signalisé qui rappelle fort un certain plombier italien accro au kart. Cela signifie que la direction change régulièrement, mais également que vous pouvez revenir en arrière. En effet, tant que vous restez sur le chemin, vous pouvez prendre n’importe quelle direction, c’est autorisé par le jeu.

blasttrax2

C’est donc une vraie perle d’originalité qui est proposée ici. Le jeu est peut-être critiquable sur sa finition (les effets semblent s’accumuler un peu trop et devenir rapidement un peu brouillons), mais si son but était bien de sortir des sentiers battus, il sera difficile de considérer qu’il n’est pas réussi. En restant dans un genre éculé, il fait preuve d’une vraie identité graphique et de gameplay.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

BlastTrax coûte 0,80 euro, pèse 3,9 Mo et demande une version Android 1.5 ou supérieure.