L’histoire de King of Fighters sur Android est étrange. SNK sort aujourd’hui une application Android et ça n’est ni la première, ni la meilleure, et certaines erreurs sont celles de la précédente.

kof2

King of Fighters est une licence de jeux de combats assez réputée, avec un scène compétitive assez présente, et qui dure depuis maintenant un long moment. Il y a de cela plus d’un an, G-Gee avait sorti un jeu intitulé The King of Fighters. Reprenant la licence, et quelques personnages, le jeu avait le gros défaut de ne marcher que sur quelques appareils, de manière assez aléatoire. Pour 2,99 euros, elle est un portage effectuée par ce studio (G-Gee) qui est spécialisé dans les portages de jeux japonais. Depuis sa sortie, de nombreux patchs ont corrigé bon nombre d’incompatibilités. Le jeu fonctionne aujourd’hui sur une majorité d’appareils.

Dans ce cadre, SNK sort une version « officielle » de King of Fighters, cette fois avec beaucoup plus de personnages, de modes et de mondes, intitulée The King of Fighters-A 2012. Mais on retrouve exactement les problèmes que subissait la version précédente. Il n’est compatible qu’avec un nombre ridicule d’appareils. Il rate par exemple la Nvidia Shield ou des appareils mobiles récents comme le Droid Ultra. C’est dommage, quand on voit les efforts fait par SNK sur le contenu du jeu.

kof

Le jeu propose plus de personnages, plus de stages, et plus de modes de jeux. Un mode de jeu en équipe de 3 personnages, un mode sans fin sont ainsi par exemple disponibles.

Le mode entrainement ne sera pas de trop pour vous faire à un autre aspect du jeu, lui déjà présent dans l’autre version: le joystick virtuel, utilisé pour faire des enchaînements de touches dignes du jeu originel. Mais qu’il s’agisse de cette version ou de l’ancienne de G-Gee, ne comptez pas sur du multijoueur de quelque façon que ce soit. Que du jeu en solo sur ces jeux, ce qui est pour le coup complètement dommageable pour la qualité de The King of Fighters.

kof1

Cette version-ci coûte 5,99 euros, et ses compatibilités sont très contraignantes (en plus des appareils capricieux) : 1,1 Go de libre et une version 4.0 d’Android sont nécessaires. En comparaison, l’autre version demande une version 2.1 et seulement 2,8 Mo pour un prix, pour rappel, de 2,99 euros. Faites votre choix, ou attendez les corrections de SNK qu’on peut espérer rapides. Qui ont intérêt à l’être si l’éditeur veut réussir à faire marcher ne serait-ce qu’un minimum son application.