King, l’éditeur de Candy Crush, vient de déposer un dossier aux Etats-Unis pour l’introduction en bourse de sa société. L’entreprise King serait ainsi valorisée à 3,6 milliards de dollars. 

candy-crush

Jeu le plus populaire sur Facebook, Candy Crush trône également dans nos stores d’applications, que cela soit l’App Store ou le Google Play. Vous ne connaissez pas Candy Crush ? Il s’agit d’un jeu gratuit, basé sur un modèle free-to-play, avec un gameplay très simple et une dimension sociale très forte. King a adopté une stratégie globale avec 13 langues disponibles, une présence sur Facebook et sur les grandes plateformes mobiles, ainsi que plus de 400 niveaux et des mises à jour régulières. Le business model de l’application est basé sur l’achat intégré de biens virtuels et une mécanique de jeu très addictive, un modèle qui fait ses preuves depuis l’expansion des réseaux sociaux et des plateformes mobiles.

130 millions de joueurs dans le monde

D’après les chiffres les plus récents, Candy Crush aurait séduit 130 millions de joueurs dans le monde. D’autres chiffres sont plutôt impressionnants : 600 000 dollars de revenus journaliers, 220 millions dollars  de revenu annuel. King.com (aka Midasplayer International Holding Co.) se serait même payé le luxe d’avoir deux fois plus de joueurs actifs que le si célèbre Zynga. Ses jeux étaient joués environ 30 millions de fois par mois en 2011, ce chiffre est désormais de 30 milliards de sessions de jeux mensuelles. Sur Candy Crush Saga, quelque 700 millions de sessions de jeux sont enregistrées quotidiennement.

Cette société pourrait être la plus grosse entrée au Nasdaq d’une société technologique britannique. En effet, l’entreprise, dont le siège est dans le quartier de Soho, à Londres, a été fondée en 2003 et est rentable depuis 2005.

Néanmoins, la récente chute de Zynga pourrait refroidir plus d’un investisseur. Le cas de Zynga est intéressant, car très similaire.

Un Zynga 2 ?

En effet, l’américain Zynga a été introduit en bourse en 2011. A l’époque, la situation pour Zynga semblait à la hauteur des estimations. Zynga affichait un chiffre d’affaire de 306,8 millions de dollars (en hausse de 80% par rapport à l’année précédente) et un résultat net de 12,5 millions.

c46c1b3105

La situation a ensuite dégénéré, les nouveaux jeux (Adventure World, Mafia Wars 2) ont peiné à reproduire le succès des jeux de la trempe de FarmVille ou CityVille, et quand le jeu réussissait un départ en fanfare comme CastleVille, c’était au dépend des jeux précédents (CastleVille a rattrapé FarmVille peu après sa sortie). Zynga a vu son audience et ses revenus baisser, et a du licencier 18 % de ses employés (520 personnes) et fermer 11 jeux en juin dernier. La société qui était valorisé plus de 11 milliards de dollars en 2012, serait valorisée moins de 2 milliards de dollars aujourd’hui.

L’après Candy Crush Saga ?

L’introduction en bourse des bonbons n’a pas fini de faire l’actualité. Après, FarmVille, Angry Birds, Draw Something… Candy Crush Saga sera le prochain jeu à trôner dans nos musées. King.com est prévenu, l’enjeu est de taille.

Et si… vous avez ras le bol de ce jeu, vous pouvez facilement le bloquer dans Facebook, sur vos paramètres.

Capture d’écran 2013-09-27 à 07.02.17