Flappy Bird, malgré son gameplay et son design ultra-simpliste, a su faire le buzz parmi les mobinautes de tous poils, sur iOS et Android. Si bien que depuis son retrait des portails d’applications, des clones se sont multipliés un peu partout, exploitant le filon sans vergogne. Google et Apple commencent toutefois à prendre des mesures pour lutter contre le phénomène.

Flappy Bird

Des clones par dizaines, certains inoffensifs sur les navigateurs web, d’autres un peu moins, misant sur des systèmes de monétisation agressifs sur les portails d’applications, ou tout simplement porteurs de malwares profitant de la vague Flappy Bird. Le jeu de Dong Nguyen, téléchargé à plusieurs dizaines millions de reprises, a créé d’autant plus d’émules que son créateur l’a supprimé du Google Play et de l’App Store au sommet de sa gloire, prétextant un succès trop fulgurant… et difficile à vivre pour un créateur indépendant. D’autres évoquent la thématique du plagiat, même si l’on conçoit fort bien qu’un développeur travaillant seul, en marge de son travail, et qui a engrangé quelques 50 000 dollars par jour pendant quelques semaines, a vu son mode de vie changer.

À y regarder de plus près, les « Flappy » paraissent désormais moins présents sur les portails d’applications. De fait, comme l’indique TechCrunch, Apple commence à rejeter les jeux incluant le terme « flappy » à leur titre. Le créateur d’un jeu baptisé Flappy Dragon en a ainsi fait les frais il y a quelques jours, la Pomme lui ayant indiqué que « l’application et/ou ses métadonnées contient des éléments qui pourraient tromper les utilisateurs », ce qui enfreint les règles d’utilisation de l’App Store. Une pratique juste pour les nouveaux arrivants quand des dizaines de clones sont déjà bien référencés sur le portail ? Il semblerait à ce titre qu’Apple ait commencé à imposer aux développeurs de renommer leurs jeux, on l’imagine sous peine de les déréférencer totalement.

Même son de cloche chez Google, certains développeurs indiquant avoir été rejetés du Play Store pour les mêmes raisons :

Le signal des deux géants de la mobilité est clair : il n’est plus question de surfer sur le succès des autres pour générer des téléchargements massifs. Toutefois, on peut émettre quelques doutes quant au bien fondé de telles pratiques puisqu’il s’agit de sanctionner un mot, tandis que la reprise d’un gameplay, voire d’un design, n’est pas mise en cause. Mais puisque les clones malveillants ont pullulé ces dernières semaines, ce n’est pas un mal. Et si l’on consulte le top des téléchargements sur le Play Store, on constatera que seul un titre inspiré de Flappy Bird, Oiseau Maladroit Clumsy Bird, intègre le top 10 des jeux gratuits les plus téléchargés, dont il prend d’ailleurs la première place avec plus de 10 millions de téléchargements au compteur. King.com peut se rassurer, les deuxième et troisième place lui reviennent ainsi, avec Farm Heroes Saga et Candy Crush Saga sur le podium.

Quant au jeu original, il reste utilisable par ceux qui l’ont téléchargé ou trouvable sous forme d’APK. Il se pourrait même, selon un teaser publié le weekend dernier (mais qui pourrait n’être qu’un simple canular) que Dong Nguyen planche actuellement sur un Flappy Bird 2. Seriez-vous tentés ?

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid