Dans une récente interview accordée à Rolling Stone, Dong Nguyen, le développeur derrière Flappy Bird, précise qu’il ne s’interdit pas de faire revenir Flappy Bird sur le Play Store.

Flappy Bird

Quelques semaine après la déferlante Flappy Bird et son retrait des différents App Store, la magazine Rolling Stone s’est demandé ce que devenait le créateur du jeu, Dong Nguyen, et s’est donc payé un billet d’avion pour le Vietnam afin de le rencontrer. Il en résulte un article très intéressant sur la personnalité du jeune développeur de 28 ans, dont la principale information concerne le retour possible du jeu sur le Play Store et sur l’App Store.

A la question : « Est-ce que Flappy Bird volera bientôt à nouveau ? », Dong Nguyen répond laconiquement : « Je suis en train d’y réfléchir ». Il précise également qu’il ne sortira pas de nouvelle version, mais que si Flappy Bird revient sur les différents marchés d’application, il sera accompagné d’un texte d’avertissement demandant aux joueurs de faire une pause régulièrement.

Si l’on en croit l’article de Rolling Stone, Dong Nguyen a réellement souffert du succès de Flappy Bird. Quand bien même le développeur Vietnamien touchait 50 000 dollars par jour grâce aux publicités incluses dans l’application, les nombreux messages de frustration, de haine ou de plainte ont miné son moral. Il explique notamment avoir reçu un message d’une mère de famille qui expliquait ne plus parler à ses enfants à cause de son jeu, d’employés qui ont perdu leur travail ou encore d’un instituteur qui accusait Dong Nguyen d’avoir créé un jeu « plus addictif que le crack ». Des messages qu’il a d’abord pris sur le ton de la plaisanterie avant de remettre son jeu en question et de se demander si ce qu’il faisait était vraiment bon.

Au début du mois de février 2014, la pression exercée par ces messages, les nombreuses accusations de plagiat et les paparazzis Vietnamiens qui faisaient le siège de la maison de ses parents l’ont définitivement abattu. Il a donc décidé de retirer son application des différents portails, d’habiter chez un ami et de retrouver l’anonymat. Aujourd’hui, Dong Nguyen semble aller beaucoup mieux. Il a quitté son boulot de développeur pour une société de taxi et se concentre sur le développement de jeux sur mobiles. Il a pour le moment trois titres en préparation : un shooter avec des cowboys, un jeu de vol vertical avec des chatons (Kitty Jetpack) et enfin « un jeu d’échec et d’action » – Checkonaut – qui devrait sortir ce mois-ci. Tout est bien qui finit bien ?