Indémodable. C’est l’adjectif que tout le monde attribue aujourd’hui à Tetris, qui fête ses trente printemps. Mais nous nous sommes rendus compte d’un léger problème : il est très mal représenté sur Android.

tetris

Tout a commencé par une idée : préparer une sélection de clones de Tetris à l’occasion son anniversaire. Mais voilà : à part la saga Tetris d’EA Games qui, il faut l’avouer, nous embête un peu avec ses achats in-app et sa complexité graphique qui n’ira pas à tous les téléphones… il n’y a pas grand chose. Des pâles copies qui fonctionnent mal et limite supportables à l’œil peuplent les résultats « Tetris ».

On frôle l’incompréhension. Certes, Tetris n’est pas un jeu forcément optimisé pour un écran tactile (fait contré par l’exemple de Color Block, qui est un des seuls Tetris à peu près jouable du Google Play). Mais pourquoi tant de clones de 2048, et si peu de ce jeu mythique, alors que Google (et beaucoup d’autres) en mettent à disposition le code source ? Vous l’aurez compris, c’est un appel à l’aide conscient de ses limites : y a-t-il dans la salle des développeurs prêts à créer l’application Tetris ultime, qui respecterait les guidelines graphiques d’Android ? Ce genre de jeu mythique se doit d’être une application légère, qui soit compatible avec un maximum d’appareils : Tetris, par son immense popularité, se devrait d’être accessible par tous.

Mais s’il n’en est rien, c’est pour une cause simple : il faut être détenteur de la licence fournie par la bien nommée The Tetris Company, basée aux USA malgré l’origine russe du titre. C’est EA qui en bénéficie actuellement dans le monde d’Android, et rares sont les développeurs à oser tenter leur chance, la faute probable au penchant de The Tetris Company pour les tribunaux. En 2010, devant les menaces brandies par ses avocats, Google avait fait table rase des clones du jeu sur son Android Market, et en avait supprimé la bagatelle de 35 applications. Une tentative, moins flagrante du moins, avait subi le même traitement en 2011 sur Windows Phone 7. Sur iOS, même combat : c’est en 2008 que Tris avait été éjecté de l’App Store, et d’autres ont suivi la même trajectoire depuis lors.

Si vous êtes prêt à développer une application Tetris sur Android, vous vous exposez donc à des poursuites plus ou moins sévères. Certains tentent tout de même l’aventure, à l’image de Color Block, par VN RETRO, mais dont la tranquillité actuelle repose probablement sur le faible nombre de téléchargements à son actif (moins de 10 000).

En attendant un éventuel partenariat aboutissant à l’application de nos rêves, vous pouvez toujours télécharger les Tetris d’EA Games pour patienter. Et bien sûr, n’hésitez pas à nous indiquer vos suggestions de Tetris qui auraient échappé à nos yeux meurtris.