Dong Nguyen l’avait bien dit dans les nombreuses interviews qu’il avait accordées au début de l’année, Flappy Bird n’était pas le seul jeu sur lequel il travaillait. Son nouveau titre, Swing Copters, devrait sortir cette semaine et il s’annonce aussi agaçant que son aîné.

swing1

Swing Copters est donc le nouveau jeu du créateur de Flappy Bird. Les premières images ne laissent d’ailleurs aucun doute à ce sujet, on retrouve dans Swing Copters la même direction artistique que dans Flappy Bird, à savoir des graphismes que l’on dirait tout droit sortis d’une Super Nintendo. Ce n’est d’ailleurs pas le seul lien de parenté qu’il partage avec son grand frère, puisque la difficulté semble encore plus importante que par le passé.

Dans Swing Copters, on incarne un petit bonhomme doté d’un casque à hélice qui commence tout en bas d’un niveau infini. Le but du jeu est, là encore, de passer le plus de portes possible et d’enregistrer ainsi le plus grand score en volant entre les portes. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire. La maniabilité est évidemment tout ce qui fait le sel de ce nouveau titre. Une simple pression va faire décoller automatiquement le personnage du sol et surtout le faire partir dans une direction. Toutes les autres pressions tactiles vont alors faire tourner le personnage à droite ou à gauche de façon très rapide. Une sorte de Flappy Bird vertical en quelque sorte. Pour ceux qui auraient du mal à comprendre le principe, la vidéo ci-dessous décrit mieux le jeu qu’un long texte.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le journaliste de TouchArcade qui a pu essayer Swing Copters assure que le titre est très dur et qu’il n’a jamais réussi à dépasser la cinquième porte en de nombreux essais. Il explique également que les sensations et le plaisir de recommencer sont très proches de ce que l’on avait pu connaître avec Flappy Bird. On le croit sur parole.

Swing Copters sortira jeudi 21 août prochain. Comme Flappy Bird, le jeu sera gratuit au téléchargement et affichera une bannière de pub de temps en temps. Il sera toutefois possible de la désactiver grâce à un achat in-app de 0,99 dollar, peut-être un peu moins en euros.