Comme promis, Swing Copters est disponible sur le Play Store. Et il est dans la droite lignée de Flappy Bird, son grand frère, pénible, dur et frustrant.

swing copter

Swing Copters est désormais disponible au téléchargement sur Google Play. Contre 1,7 Mo, il est à nouveau possible de goûter aux joies de la frustration, de l’énervement et de l’insulte envers son téléphone. Car les premières prises en main ne mentaient pas sur ce sujet, Swing Copters est dur, très dur, peut-être plus dur à prendre en main que Flappy Bird. Son gameplay reprend plus ou moins celui de Flappy Bird, à savoir contrôler un petit personnage doté d’un casque à hélice dont le but est de passer le plus de portes possible. Une première tape sur l’écran fait décoller le personnage, et les tapes qui suivent lui font prendre des embardées brusques allant à droite et à gauche. Les hitbox sont toujours aussi grosses et il faut bien 5 ou 10 minutes avant de réussir à passer la première porte.

Contrairement à ce qu’avait annoncé un certain nombre de site américain au début de la semaine, il n’est pas possible de désactiver les pubs de Swing Copters. Ces dernières, comme dans Flappy Bird, s’affichent en haut et en bas de l’écran, mais ne gênent pas tellement la lisibilité de l’action. Dong Nguyen, le développeur, a également ajouté des personnages à débloquer, qui nécessitent de passer un certain nombre de portes pour être accessibles. Ils demanderont sûrement quelques années avant d’être débloqués par le commun des mortels.

Swing Copters se télécharge en suivant le lien ci-dessous. Il ne demande que deux petites permissions (pour se connecter au réseau et afficher de la pub), nécessite Android 3.0 au minimum pour fonctionner et exige une bonne dose de patience et de calme avant de se lancer dans une partie. Vous êtes prévenus.