Dans une interview accordée au site web Polygon, Junichi Masuda, le responsable du développement du prochain épisode de Pokémon, a expliqué pourquoi il n’était pas encore question de réaliser des jeux de la série sur mobiles.

pokemon-saphir-alpha-nintendo-3ds-1402492893-007

Les fans de la série Pokémon le savent bien, dans quelques jours sortira un nouvel épisode de leur franchise favorite, un remake du premier épisode sorti sur Game Boy Advance, à savoir Pokémon Saphir Alpha et Pokémon Ruby Omega. Et à l’occasion de la sortie prochaine de cet opus, le site web Polygon a interrogé Junichi Masuda, à la tête du développement du jeu, à propos d’une éventuelle sortie d’un jeu Pokémon sur les smartphones ou les tablettes.

La réponse de Junichi Masuda est assez surprenante puisque ce n’est pas un « non » catégorique. Son propos est assez subtil : « Si nous devions porter Pokémon sur iPad ou sur mobile ou sur smartphones ou n’importe quel autre support, je pense qu’il y aurait besoin de… Que cela résolve un problème particulier, que ça ne soit pas un simple portage d’un ancien jeu ». Et Junichi Masuda explique que dans le cas de Pokémon TCG Online, le seul jeu officiel Pokémon sortit uniquement sur iPad en août dernier, cette version permettait de répondre à un problème pratique : pour pouvoir jouer et profiter d’un jeu de cartes comme celui-ci, il est préférable de jouer contre un adversaire humain. L’iPad, selon Junichi Masuda, permettait alors de trouver plus facilement des adversaires que sur d’autres supports de jeu. Un point de vue… très discutable.

Polygon explique toutefois que Masuda n’exclut pas la possibilité de réaliser un jeu Pokémon ou un portage d’un ancien titre sur mobile mais que rien à ce sujet n’est prévu pour le moment. Masuda ajoute également que selon lui, la 3DS avec ses touches de contrôles physiques et sa facilité d’accès aux plus jeunes en font le support idéal pour un jeu Pokémon. Si les arguments de Masuda sont recevables, ils n’expliquent pas pourquoi Nintendo, le détenteur de la licence Pokémon se montre aussi frileux à porter une licence aussi juteuse sur mobile. La raison est économique. Pokémon est ce qu’on appelle un system-seller, un vendeur de machines. Nintendo sort tous les ans un épisode de Pokémon sur sa console mobile du moment (DS, 3DS) et les ventes du jeu lui permettent d’écouler des millions d’appareils. A contrario, si Pokémon sortait sur mobile, Nintendo ne toucherait pratiquement plus rien, que ce soit sur la vente de jeux en boîte ou sur les revenus issus de la vente de consoles.

Bref, Pokémon n’est pas près de débarquer sur mobile. Si l’on en croit les propos de Masuda, il serait bien possible qu’un Pokémon soit un jour disponible sous Android, mais ce ne serait certainement pas un mélange de RPG et de capture de bestioles tel qu’on le connaît actuellement. Autant dire que l’émulation a encore de beaux jours devant elle.