L’annonce de DomiNations est certainement le pire ascenseur émotionnel de la journée. Car si c’est un nouveau jeu du célèbre studio derrière l’excellent titre PC Rise of Nations, qui signe son retour dans le développement de jeux vidéo, c’est surtout un énième clone de Clash of Clans.

DomiNations 1

Et si Rise of Nations ne vous dit rien, c’est que vous avez raté un monument du jeu de stratégie en temps réel des années 2000. Le studio derrière ce chef d’œuvre a toutefois coulé il y a quelques années après avoir sorti un jeu de rôle médiocre, Les Royaumes d’Amalur. La bonne nouvelle du jour, c’est que Big Huge Games a été ressuscité par deux anciens cofondateurs du studio et que ces derniers ont même trouvé un éditeur prêt à financer leur prochain jeu : Nexon.

La mauvaise nouvelle maintenant, c’est que ce nouveau titre est un énième clone de Clash of Clans légèrement remanié et agrémenté d’un zeste de gameplay provenant d’Empire Earth. Concrètement, il s’agit de choisir une civilisation (Anglaise, Romaine, Chinoise, Allemande, Française, Japonaise ou Grecque), puis de bâtir un village et une armée, de rejoindre une alliance et d’aller piller les villages des autres joueurs. La subtilité, c’est qu’il sera possible de faire évoluer technologiquement son camp de base et ses unités et à travers différents âges de l’histoire humaine. On devrait ainsi commencer à l’âge de pierre et balancer des bouts de bois sur ses adversaires pour terminer à l’ère spatiale et utiliser des satellites pour atomiser l’armée adverse.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Ce petit descriptif ne transpire pas franchement l’originalité et la première bande-annonce n’est pas des plus rassurantes quant à la direction artistique très cartoon. Certes, c’est joli, mais il est impossible de ne pas se dire qu’on a déjà joué à un jeu de ce type auparavant.

DomiNations 2

Ne soyons pas trop mauvaise langue pour le moment, DomiNations est prévu pour l’année prochaine sur iOS et Android et a encore le temps de nous surprendre. Le jeu devrait naturellement être gratuit au téléchargement mais disposer d’une boutique ingame qui permettra de dépenser de bons vrais euros contre des gemmes ou des aides de jeu.