Rovio a essentiellement fait parler de lui ces derniers jours pour son nouveau titre, Retry. Il n’abandonne toutefois pas sa célèbre licence Angry Birds, dont la déclinaison Transformers vient de faire son entrée sur le Play Store, avec quelques jours de retard sur iOS.

Angry Birds Transformers

Il n’est plus tout à fait question de l’Angry Birds dans cette édition Transformers, du moins pas tels que nous les connaissions jusqu’alors. Les oiseaux sont toujours présents, les bad piggies également, mais il ne s’agit plus de niveaux statiques dans lesquels vous devez envoyer vos volatiles dégommer du cochon.

Angry Birds Transformers reprend plutôt les bases d’un runner-game où vous incarnez un oiseau, devenu Transformer pour l’occasion, devant sauver l’Île des cochons du méchant Œufcube. Un scénario essentiellement prétexte à l’accomplissement de niveaux répartis sur une carte où vous devrez – cela au moins ne change pas – donner dans l’extermination porcine. Sauf que vous courez en permanence, les niveaux défilant à l’horizontale, et êtes armé jusqu’aux dents. Pour tuer les bag piggies, il faudra donc les viser au doigt, le tir partant automatiquement. Ces cochons sont d’ailleurs bien souvent placés dans des structures en bois, en glace ou en pierre à l’image des constructions d’un Angry Birds classique. Ils peuvent voler dans des engins infernaux et devraient vous réserver quelques (mauvaises surprises) au fil des niveaux. Et surtout, pour échapper aux embûches qui émailleront votre chemin, vous pourrez vous transformer en divers véhicules, dont une moto, une voiture ou un char.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Pas désagréable pendant les premières minutes de jeu, Angry Birds Transformers laisse vite apparaître sa tendance à encourager les achats in-app pour personnaliser un peu les oiseaux. Le titre est, pour ceux qui résisteront, gratuit, sans publicité et fonctionne avec les fameux Telepods de Hasbro, ces figurines bien réelles à scanner sur le mobile pour faire apparaître de nouveaux personnages dans le jeu.