Ingress, le jeu de réalité augmenté de Niantic Labs et Google a fêté la semaine dernière ses deux années d’existence. À cette occasion nous avons pu nous entretenir avec John Hanke, le fondateur de Niantic Labs à propos du succès et de l’avenir de son jeu.

ingress

Ingress vient donc de fêter ses deux ans. Si l’on en croit la récente infographie diffusée par Niantic Labs à l’occasion de cet anniversaire, le jeu de Google se porte très bien. Le jeu a été téléchargé plus de 8 millions de fois et réunit surtout une communauté active et très engagée dans le jeu. On ne revient pas en détail sur le fonctionnement de Ingress. Il s’agit d’un jeu de réalité augmenté dans lequel deux équipes mondiales de joueurs, la résistance et les illuminés doivent prendre le contrôle de portails situés un peu partout dans le monde et localisables et hackables avec l’application.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

En deux années d’existence, les agents d’Ingress ont ainsi parcouru à pied plus de 127 millions de kilomètres, visité plus de 178 millions de portails et en ont créé plus de 3 millions. John Hanke, le patron de Niantic Labs, nous a ainsi confié que les trois pays les plus actifs sur Ingress sont les États-Unis, l’Allemagne et le Japon. Mais l’Europe d’une manière générale réunit plus de joueurs actifs que les États-Unis. Un phénomène qui s’explique par le fait qu’Ingress est avant tout un jeu à destination des habitants des zones urbaines, plus nombreuses en Europe que de l’autre côté de l’Atlantique. Et puisqu’on est dans les chiffres, John Hanke nous a affirmé qu’il y a actuellement autant de joueurs dans le camp de la résistance que dans le camp des illuminés. Pourquoi ? Selon John Hanke, le fait qu’il n’y a pas de bon ni de mauvais camp n’incitent pas les joueurs à préférer une faction en particulier. Ingress se veut un jeu qui véhicule des valeurs positives et le but des deux camps en opposition est de rendre l’humanité meilleure avec des moyens différents. Quoi qu’il en soit, il est très rare dans le monde des MMO que les factions bénéficient équitablement des mêmes faveurs des joueurs.

infographie-ingress

Nous avons également demandé à John Hanke pourquoi il pensait qu’Ingress fonctionnait aussi bien. Selon lui, « les gens cherchent constamment à entrer en relation avec d’autres personnes dans la vie réelle. Ingress aide les gens à se rencontrer et à se faire des amis ». Actuellement, toujours selon le responsable de Niantic Labs, le succès d’Ingress a dépassé les développeurs. « La communauté crée ainsi des évènements et des rencontres entre joueurs sans que Niantic Labs ne soit derrière ». Il suffit effectivement de consulter la page Google + du jeu pour se convaincre du dynamisme de cette communauté. Plus généralement, Niantic Labs se dit très fier de la communauté qu’il a réussi à créer. Ingress n’a à ce jour aucun concurrent sérieux dans le domaine de la réalité augmentée, encore moins dans le domaine du jeu de réalité augmentée en ligne.

ingress

Vers un système de validation auto-géré

Et pour le futur alors ? Nous avons demandé à John Hank pourquoi le temps de création des nouveaux portails était aussi long. Sa réponse était claire : le processus de validation en interne des portails nécessite énormément de contrôles avant validations. Il faut ainsi vérifier son emplacement et son accessibilité avant de la valider. Et la liste de portails en attente de validation est encore très longue à ce jour. Bien conscient du problème, Niantic Labs réfléchit actuellement à un moyen de rendre ce processus de validation plus rapide. Niantic Labs étudie actuellement la possibilité pour les joueurs proches d’un portail en attente de validation de le valider eux-mêmes, ou, tout du moins de donner leur avis pour savoir si c’est un bon ou un mauvais portail. John Hanke n’a pas donné beaucoup plus de détail à propos de ce système de validation, mais il devrait normalement arriver l’année prochaine.

John Hanke ingress niantic labs

John Hanke

Surtout, Niantic Labs prévoit de mettre en ligne une version de Ingress compatible avec Android Wear « d’ici quelques semaines ». M. Hanke a ainsi insisté sur le terme de semaines et non de mois, signifiant que la fonctionnalité devrait être disponible bientôt. Cette version devrait intégrer des choses inédites pour Ingress. Le but de cette application sera, je cite, « de permettre aux joueurs de garder la tête levée ».

Enfin, quelques lecteurs s’inquiétaient de voir Niantic Labs travailler sur Endgame, un nouveau projet crossmedia et s’inquiétait de l’avenir d’Ingress. John Hanke nous a ainsi confirmé que c’était bien une équipe à part qui s’occupe de Endgame et que le développement d’Ingress n’a pas été ralenti par ce nouveau projet.

Rappelons pour terminer que Ingress est entièrement gratuit et que l’application est disponible depuis peu sur iOS.