Oui, « ou presque », puisque pour le moment, le célèbre jeu de cartes de Blizzard n’est disponible que dans trois pays seulement : l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Pour les Européens, il faudra encore patienter quelques heures.

hearthstone-heroes-warcraft-600

[Mise à jour] : HearthStone est disponible au téléchargement en France depuis hier. Rappelons encore que le jeu n’est disponible que sur les tablettes de 6 pouces ou plus, mais que nous avons réalisé un tutoriel pour ceux qui désireraient l’installer sur des appareils plus petits. Suivez le guide !

Hearthstone Blizzard Entertainment, Inc.

Mais le fait est là, HearthStone sur Android est bien une réalité, quelque huit longs mois après la sortie sur iPad. La fiche du jeu vient en effet de débarquer sur le Play Store et un message publié sur le site officiel américain du jeu indique que HearthStone est désormais disponible dans trois pays : l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Les autres pays du monde devraient y avoir droit d’ici quelques heures.

hearthstone-is-coming-to-android-tablets-before-end-of-year-1413918068236

HearthStone, rappelons-le, est un excellent jeu de cartes à la Magic The Gathering. Sauf que contrairement au jeu de Wizards of the Coast, les règles sont d’une très grande simplicité et d’une limpidité étonnante. C’est un jeu essentiellement multijoueur, en ligne, où chaque joueur débute la partie avec deck de 30 cartes.

Une fois sa classe choisie – il y en a neuf et chacune dispose d’un pouvoir spécial – les joueurs ont en main quatre ou cinq cartes qu’ils doivent poser à chaque tour. Ces cartes sont soit des unités qui disposent de statistiques précises (points de vie, d’attaque et coût en mana), de sorts ou d’armes. Que les débutants se rassurent, le jeu commence avec un tutoriel (le jeu est intégralement localisé en français) d’une grosse demi-heure au terme duquel on aura tout compris aux règles du jeu.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Comme pour la version iPad, HearthStone sur Android est cross-plateforme. En lançant une partie en ligne, on tombera aussi bien sur des joueurs sur iPad, que sur la version PC ou Mac. Il faut également savoir qu’un paquet de cartes (classiques et non issues de la dernière extension Gobelins et Gnomes) est offert après avoir terminé sa première partie, que ce soit contre l’IA ou contre un adversaire humain et qu’elle soit gagnée ou perdue.

HearthStone est gratuit au téléchargement, mais contient des achats in-app. On ne revient pas tout de suite sur leur intérêt dans le jeu (on le fera dans un test complet prévu dans la semaine), mais ils sont tout à fait dispensables. Il faut simplement savoir que la monnaie in-game ne limite pas le nombre de parties que l’on peut lancer. Les pièces d’or servent juste à acheter des cartes et à lancer des arènes (l’équivalent des parties dites “draft” de Magic).

Rappelons également que HearthStone sur Android n’est compatible qu’avec les tablettes. Blizzard précise ainsi sur son site qu’il est nécessaire que cette tablette possède un écran dont la diagonale est égale ou supérieure à 6 pouces, qu’elle possède 1 Go de RAM et qu’elle soit installée sur une version supérieure ou égale à Android 4.0. Autant vous dire qu’à la rédaction, on est très pressé que le jeu soit disponible en France.