La fin d’année est très chargée pour le développeur Telltale qui vient tout juste de mettre en ligne le premier épisode de Tales From The Borderlands, quelques jours seulement après son adaptation de Game of Thrones.

tales from the borderlands 1

Et comme son nom l’indique subtilement, Tales From The Borderlands (les contes de Borderlands en Français) n’est pas à proprement parler un nouvel épisode de la série de FPS Borderlands mais un jeu d’aventure situé dans l’univers de la série. On y incarne tour à tour Rhys, un cyborg employé par la société Hyperion, qui contrôle la planète Pandora, et Fiona, un escroc qui vit sur Pandora. Ces deux héros ont été capturés par un individu masqué au début de l’épisode et sont forcés de raconter leur histoire et surtout leur rencontre. Attention, Tales From The Borderlands se situe chronologiquement après Borderlands 2 et tous ses DLC, et le jeu ne se gêne pas pour spoiler largement les péripéties qui s’y sont déroulées. C’est aussi l’occasion de retrouver des têtes bien connues de la série (notamment un certain Zero).

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Si vous êtes un habitué des jeux de Telltale Games, vous devriez savoir plus ou moins à quoi vous en tenir. Il s’agit globalement d’un jeu en point and click mélangeant la fouille du décor, des QTE et surtout de dialogues savoureux. Telltale a d’ailleurs parfaitement compris l’ambiance déjantée de Borderlands avec un humour est omniprésent et surtout Tales From The Borderlands fait la part belle à l’action. Contrairement à Game of Thrones, sorti il y a quelques jours, le jeu est agréablement rythmé et les personnages sont bien écrits. Un vrai bon jeu Telltale comme on n’en avait pas vu depuis quelques mois.

tales from the borderlands 2

Ce premier épisode (sur cinq) de Tales From The Borderlands coûte 3,98 euros et sa fiche sur le Play Store indique qu’il contient des achats in-app. En fait, ces derniers permettent déjà de pré-acheter les épisodes suivants. Comme d’habitude, le jeu est intégralement en anglais, que cela concerne les doublages ou les sous-titres. Anglophobes, vous êtes prévenus. Le reste est assez classique puisque le jeu tourne sur une grande gamme de smartphone et de tablette et se montre assez économe en termes de permission.