Kairosoft, le studio de développement japonais derrière le très populaire Game Dev Story, vient de sortir son nouveau jeu, Anime Studio Story. Le principe reste toujours le même : gérer une petite entreprise spécialisée dans l’animation et tenter de devenir le studio d’animation le plus apprécié et le plus gros possible.

anime studio story

Pour son nouveau jeu Kairosoft ne réinvente pas la poudre. Le studio japonais réutilise les mécaniques de jeux déjà bien connues de Game Dev Story et les applique au monde de l’animation et du dessin animé. Dans Anime Studio Story, le joueur incarne le patron d’une petite société d’animation. Le but consiste alors à créer un héros de dessin animé, un univers, de recruter des graphistes, des animateurs et écrivains plus ou moins talentueux et de les faire travailler ensemble jusqu’à la sortie de l’anime en question. Il faut toutefois faire avec quelques contraintes. Un budget serré, tout d’abord, qui va restreindre considérablement le recrutement et la promotion des premières productions, mais aussi la taille physique du studio et le manque d’expérience de ses employés. Ne comptez pas lancer un nouvel anime avec un personnage ultra charismatique dans un univers à mi-chemin entre science-fiction et steampunk avec deux manchots qui ont appris à tenir un crayon la semaine dernière.

anime studio story

Pour ceux qui ont déjà terminé une vingtaine de fois Game Dev Story, Anime Studio Story ne sera donc pas franchement dépaysant. Et c’est certainement le plus gros point faible du jeu. Malgré ses graphismes pixellisés toujours aussi adorables, ses mécaniques de jeu très addictives et le peu de ressources demandées de la part du téléphone, il est difficile de ne pas accuser Kairosoft de paresse. Un vétéran du genre ne devrait pas trouver le jeu très difficile et on conseillera à ceux qui n’ont jamais touché l’un des titres du studio japonais de se tourner vers Game Dev Story, bien moins cher (1,80 euro contre 4,56 euros pour Anime Studio Story). On le conseillera également à ceux qui n’en ont jamais assez et qui adorent la gestion façon Kairosoft. Après tout, parvenir à transformer une société de bras cassés en ténor du genre est toujours très gratifiant.

Notez pour terminer qu’Anime Studio Story ne pèse que 7,5 Mo, tourne sur des appareils installés sous Android 1.6 et ne contient pas le moindre achat in-app ni interstice publicitaire. Les propriétaires d’appareils modestes apprécieront.