Jolly Jam est le tout dernier jeu du studio Rovio, connu pour son fameux Angry Birds. Cette fois, pas d’oiseaux catapultés, mais des fruits à récolter.

jolly jam

Pour faire un jeu mobile à succès, c’est très simple. Prenez deux grandes cuillerées de couleurs, un soupçon de puzzle-game, une pincée de non-inspiration, et un peu d’addiction. Mélangez le tout et vous obtenez une sorte de Candy Crush, que vous pouvez même servir tiède à vos convives. Rovio a lancé il y a quelques jours un nouveau jeu sur le Play Store, et qui est presque passé inaperçu tant on détourne le regard face à des graphismes acidulés et un nom qui laisse présager d’un concept vu et revu. Et bien c’est justement ce qu’est Jolly Jam, le dernier titre du Finlandais.

D’ordinaire, on associe plus facilement le nom de Rovio à celui d’Angry Birds, mais l’éditeur se doit de se renouveler. La firme n’hésite pas à dire de Jolly Jam qu’il s’agit d’un « puzzle game de nouvelle génération, avec un gameplay innovant et de sublimes graphismes ». En réalité, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un Candy Crush like, où la subtilité réside dans le fait qu’on élimine les fruits en formant des rectangles au lieu d’aligner trois fruits semblables. Du coup, le jeu est beaucoup plus rapide, et comme toujours avec Rovio, on navigue par niveaux et la difficulté augmente au fur et à mesure.

« Sympa, mais ça casse pas des briques non plus », écrit un utilisateur francophone sur le Play Store. Effectivement, le gameplay change un peu pour ce type de jeu, mais n’espérez pas un effet de surprise. Jolly Jam permet de passer le temps dans une salle d’attente ou dans les transports en commun, mais ne risque pas de vous déclencher des insomnies. Mais vous pouvez tout de même l’essayer puisqu’il est gratuit.