Nintendo présente aujourd’hui sa première application mobile. Tandis que la firme de Kyoto devait lancer au moins un jeu d’ici la fin 2015, son titre attendra le début du printemps 2016, et à lire les premiers éléments qu’elle livre, il est difficile de décrire l’app comme un jeu à proprement parler. Voici du moins Miitomo.

Nintendo Miitomo

Chose promise, chose due : Nintendo, qui avait indiqué hier son intention de présenter ce jour son premier jeu mobile, a tenu parole. Toutefois, l’annonce n’est pas sans susciter une certaine déception, puisque le titre en question devra patienter jusqu’au mois de mars 2016. Partenaire de DeNA dans le domaine du mobile, Nintendo avait assuré plus tôt dans l’année son intention de lancer cinq jeux d’ici mars 2017, dont au moins un en 2015.

C’est donc avec un peu de retard sur son calendrier initial que Nintendo proposera d’ici la fin du premier trimestre 2016 un titre baptisé Miitomo, en référence aux Mii, ces avatars utilisés par les joueurs depuis la première génération de consoles Wii. Plus proche d’une application de communication que d’un jeu à proprement parler, Miitomo reposera sur un modèle économique free-to-play incluant des achats in-app, quand les prochains titres de Nintendo à venir s’appuieront sur une formule premium, et seront donc payants. Le lancement est envisagé à l’international, sans annonce exacte à ce sujet.

Communication entre Miis

D’après les éléments livrés par Nintendo, Miitomo permettra aux mobinautes de personnaliser leur avatar, leur Mii, qui évoluera ensuite dans l’app mobile. Les utilisateurs pourront s’en servir pour communiquer entre eux, d’une manière « sécurisée » et « rassurante ». Le Nippon espère bien que ses joueurs en profiteront pour discuter librement et pour se livrer quelques petits secrets, mais ne détaille pas, pour le moment, ni la manière dont Miitomo sera lié à ses jeux pour consoles, ni le rôle exact que tiendra DeNA dans l’affaire. Tout juste comprend-on, suite à la conférence tenue il y a quelques heures, que Nintendo sera principalement en charge du design de son application.