Nintendo vient de publier ses résultats financiers pour la fin de l’année 2015. Des résultats financiers encourageants, mais qui ne sont pas suffisants pour ses investisseurs, qui poussent Nintendo à se tourner vers de nouveaux horizons. Nintendo se veut donc rassurant sur le jeu sur mobile et étudie même la réalité virtuelle, un temps écartée.

new super mario bros 2

Malgré les difficultés, Nintendo a réalisé une année 2015 tout à fait honorable. Sur la période d’avril à décembre, la firme de Kyoto a réalisé un bénéfice de 304 millions d’euros, en chute de 31 % par rapport à l’année précédente. Si Nintendo reste dans le vert, son chiffre d’affaires réalisé sur la période est le plus bas enregistré depuis ces cinq dernières années. Autant dire qu’avec une WiiU apathique et une 3DS aux scores honorables, mais en fin de vie, Nintendo doit rapidement trouver des relais de croissance.

 

Une nouvelle console et des jeux sur mobiles

Nintendo en voit actuellement deux et potentiellement un troisième. Il y a naturellement la mystérieuse NX, la prochaine console de Nintendo dont on ne sait pour l’instant pratiquement rien. Un temps envisagée sous Android — une rumeur rapidement démentie par Nintendo — il semble que l’on se dirige vers une console hybride, qui trouverait sa place à la fois dans un salon et dans des poches. Big N devrait l’annoncer en juin prochain, à l’occasion de l’E3.

En savoir plus : Nintendo sur mobile : des jeux free to play

Le deuxième relais de croissance concerne les jeux mobiles. Nintendo a passé un partenariat avec DeNA l’année dernière et doit sortir ses premiers jeux mobiles cette année. Le premier d’entre eux sera d’ailleurs Miitomo, une application de communication utilisant les Mii, attendue en mars prochain. La seconde application devrait en revanche être un véritable jeu. « Notre second jeu ne sera pas une application de communication. Nous allons utiliser une propriété intellectuelle [NDLR : une IP, une série] que le grand public connaît bien », a indiqué Tatsumi Kimishima, le nouveau PDG de Nintendo.

 

La réalité virtuelle à nouveau considérée

Monsieur Kimishima a également ajouté « qu’il y a des projets de nouveaux business ». Nintendo étudierait ainsi « les possibilités de la réalité virtuelle ». Une décision étonnante quand on sait que Reggie Fils-Aime, l’emblématique directeur de Nintendo of America, avait affirmé lors du dernier E3 que la réalité virtuelle n’était encore qu’une simple technologie qui n’était ni fun, ni sociale. Il faut croire que la sortie prochaine du Playstation VR et autre Oculus Rift a fait changer d’avis le consolier.