Lorsqu’on évoque la carte de Pokémon Go, il est difficile d’en faire des éloges. Heureusement, des petits malins ont trouvé des solutions alternatives, comme SkipLagged (et jusqu’au week-end dernier, Pokévision). Mais la carte s’affiche dans un navigateur et basculer de l’un à l’autre s’avère fastidieux. Heureusement, nous avons la solution pour vous.

pokemon go

Mise à jour du 1er août : En raison de l’arrêt de Pokévision, qui a cessé son activité sur demande de Niantic et de Nintendo, cet article a été modifié afin de se baser sur SkipLagged. Comme le rappelle très justement TheVerge, John Hanke, CEO de Niantic, n’était pas heureux de voir des applications tierces comme Pokévision réduire une partie de l’intérêt de Pokémon Go. Aussi, même sur les cartes encore fonctionnelles, les API ont été modifiées pour que chaque scan ne retourne qu’un nombre limité de Pokémon.

Le joueur typique de Pokémon Go est, d’après les études, une femme blanche de 25 ans et plutôt aisée financièrement. Mais ce joueur, ou plutôt cette joueuse du coup, est aussi un utilisateur de SkipLagged. Au cours de mes nombreuses parties de chasse aux Pokémon, les personnes que j’ai pu croiser utilisent toutes cet outil afin d’éviter de confier cette quête au hasard. Une bonne idée puisque le site est assez précis, et que contrairement au mot « tricheurs » qu’emploient certains pour désigner les utilisateurs de SkipLagged, le plaisir du jeu n’en est pas réduit et il n’est pas plus facile. On a seulement plus de chances d’obtenir le Pokémon que l’on souhaite attraper pour compléter son Pokédex.

A lire : Test complet de Pokémon Go | Pokémon Go est enfin disponible en France

Un switch laborieux

Le problème de SkipLagged, c’est qu’il est accessible sous forme de page web, et qu’il faut quitter l’application Pokémon Go pour y avoir accès. Une autre solution consisterait à posséder deux téléphones avec deux cartes SIM, l’un s’occupant du jeu et l’autre de la carte. Mais avec un téléphone dans chaque main, vous aurez bien du mal à lancer vos Pokéball sur votre cible. Du coup, en switchant entre Pokémon Go et SkipLagged, on rate certains Pokémon « mineurs » pour chercher les Pokémon que l’on désire attraper.

Et pour l’avoir testé, l’application Pokémon Go (tout dépendra aussi de votre mobile) a tendance à se relancer quand vous la ramenez en premier plan. Assez embêtant quand vous n’avez que peu de temps pour capturer la bête.

pokemon go frandroid

La presque solution : le split screen

On y a cru, mais en fait non. Le split screen aurait pu être la solution mais il n’est pour le moment pas possible de partager l’écran entre Chrome (SkipLagged) et l’application Pokémon Go sur les appareils que nous avons à disposition, à savoir le Huawei Mate 8 et le Samsung Galaxy S6 Edge. À voir si l’application deviendra compatible avec le split screen par la suite.

La vraie solution : le navigateur flottant

Quand on y réfléchit, on se dit que pouvoir afficher la carte SkipLagged comme un pop-up serait la solution idéale. Et ce qui s’en rapproche le plus, c’est un bouton flottant façon Facebook Messenger. Justement, il existe des navigateurs pour Android sous forme de bulle, comme Brave par exemple. Ainsi, il est possible de laisser SkipLagged ouvert dans un onglet et de poser la bulle à une extrémité de votre écran.

brave-pokemon-go-fenetre

Si l’on a choisi Brave, c’est notamment parce qu’il prend en charge la localisation, ce que ne font pas forcément les autres navigateurs de ce type (ou alors nous n’avons juste pas trouvé comment l’activer).

Voilà, maintenant que vous avez toutes les cartes en main, il n’y a plus qu’à vous mettre en chasse !