Après des premiers pas plutôt mitigés sur les mobiles, Nintendo compte continuer à investir ce marché avec 2 à 3 jeux par an. De nombreuses licences devraient donc y passer.

Satoru Iwata, CEO et Président de Nintendo

En 2015, Nintendo et DeNA annonçaient un partenariat afin de porter les licences du premier sur mobiles grâce au savoir-faire en la matière du second. Après des années à refuser d’entrer sur ce marché, Big N y sautait donc à pieds joints et proposant quelques mois plus tard Miitomo, une application sociale à base de Mii, ces avatars rigolos propres à la marque. Mais l’aventure ne s’arrête pas là.

2 à 3 jeux par an

Fin 2016, la firme de Kyoto lançait son premier véritable jeu, Super Mario Run. La mascotte de la marque semble néanmoins décevoir et Nintendo compte faire quelques ajustements afin de le rendre plus attractif (avec un mode « facile » qui vient d’être déployé par exemple). En outre, Nintendo n’exclut pas de continuer seul à l’avenir sur le mobile, sans DeNA.

D’ici là, les deux sociétés continuent de travailler main dans la main et comptent bien proposer 2 à 3 jeux par an, comme confirmé ce mercredi, au lendemain de l’annonce des résultats financiers trimestriels de Nintendo.

Un calendrier 2017 déjà presque complet

Pour 2017, on connait déjà deux des jeux prévus par Nintendo sur mobiles. Dès cette semaine, nous pourrons jouer à Fire Emblem Heroes tandis qu’Animal Crossing, originellement prévu pour le mois de mars, a été reporté à une date encore indéterminée en raison de l’arrivée de Super Mario Run sur Android le même mois.

Avec ces deux jeux déjà prévus dans l’année, on peut donc s’attendre à ce que Nintendo et DeNA dévoilent encore un jeu au maximum pour la période.

À lire sur FrAndroid : Super Mario Run : nous avons testé le premier jeu mobile de Nintendo