Le succès indiscutable de Pokemon GO en 2016 a permis à Nintendo de voir les ventes de Pokemon Soleil et Lune décoller en fin d’année. L’éditeur espère bien réitérer la recette avec ses propres jeux mobiles.

Pokemon GO est sans aucun doute le jeu mobile qui aura fait couler le plus d’encre en 2016. Son succès mondial avait fait décollé l’action de Nintendo avant qu’il soit mis au clair que le jeu avait été produit par The Pokemon Company et Niantic, sans la participation du géant nippon.

Bien sûr, la participation de Nintendo dans le capital de The Pokemon Company lui permet de récupérer une partie des bénéfices générés par Pokemon Go, mais le succès du jeu a également eu d’autres effets indirects pour la société.

Un trimestre de vente record pour Pokemon Soleil et Lune

Nintendo publiait hier ses résultats trimestriels couvrant la fin de l’année 2016, période pendant laquelle sont sorti Pokémon Soleil et Pokémon Lune, les deux nouveaux jeux de la série. L’éditeur a constaté une très nette hausse des ventes au lancement des deux jeux, comparé aux lancements de jeu Pokemon précédents.

Dans les sept premières semaines de vente, Nintendo est parvenu à écouler 12,15 millions de jeux Pokemon Soleil et Lune alors qu’il avait seulement vendu 7,5 millions de Pokemon Omega Ruby et Alpha Sapphire en 2014. C’est même mieux que les 12 premières semaines de vente de Pokemon X et Y qui s’était écoulé à 9,65 millions d’exemplaire en 2013.

Pokemon Go a fait décoller les ventes de jeu Pokemon.

En dehors de la sans doute très grande qualité de Pokemon Soleil et Lune, cette hausse des ventes s’explique grâce au phénomène Pokemon Go.

Lors d’une conférence de presse, la présidente du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL) a déclaré que 25% des joueurs de Pokémon Soleil et Lune étaient à l’origine des joueurs de Pokémon Go. Cette déclaration s’appuie sur une étude interne réalisée par Nintendo.

Ce chiffre est également appuyé par les résultats trimestriels de Nintendo qui montre que Pokémon Soleil et Lune était le premier Pokémon sur 3DS pour 17% des joueurs.

Fire Emblem et Mario, les prochains sur la liste ?

Nintendo propose lui même depuis la fin de l’année dernière, des jeux mobiles sur iOS et Android. Le premier d’entre eux est Super Mario Run, mais il est sorti trop tardivement dans le trimestre pour que l’on puisse savoir l’effet qu’a eu la sortie du jeu mobile sur les ventes de jeux Mario sur les consoles de Nintendo.

Plus récemment c’est le jeu de stratégie Fire Emblem Heroes qui est sorti sur les boutiques d’application mobile. Il faudra attendre la sortie de nouveaux jeux dans ces univers sur les consoles du constructeur, comme la Nintendo Switch, pour connaitre les effets sur les ventes.

À lire sur FrAndroid : Pokémon Go a raté de peu le milliard de dollars en 2016