Les POGs, ces petits morceaux de cartons circulaires qui s’échangeaient dans les cours de récré, reviennent sur nos smartphones grâce à la réalité augmentée. Est-ce bien le 2018 que l’on veut ?

Wikipédia décrit le POG comme « une petite rondelle de carton illustrée qui peut être collectionnée ou utilisée pour jouer ». On apprend également sur la même ligne de l’encyclopédie que ce petit jeu amusant a connu un pic de popularité dans les cours d’école durant les années 1995-2000. Enfin, on « apprend » ou on se rappelle, suivant notre âge…

Pour ma part, je vais être honnête, les POGs sont certainement mon meilleur souvenir, devant les billes, cartes DBZ et autres Mighty Max. Aussi, je dois avouer que cette annonce m’a un peu enthousiasmé, et ça m’a fendu le cœur quand Maxime, notre stagiaire de 19 ans, m’a annoncé ne pas connaître. Fort heureusement, mes questions ont lancé une vague de nostalgie dans la rédaction et Omar raconte déjà ses anecdotes d’enfance. À ce rythme, un tournoi sera bientôt organisé chez FrAndroid.

Mais trêve de digression, si je vous parle des POGs aujourd’hui, ce n’est pas pour vous raconter ma vie, mais bel et bien parce que Compton Technology, le détenteur officiel de la licence, a lancé une campagne IndieGogo pour ressusciter la hype autour de ces bouts de carton… en réalité augmentée.

Grâce à l’appareil photo de votre smartphone, les backers qui donnent 15 dollars ou plus pourront scanner leurs vieux POGs pour les déverrouiller dans l’application. Il n’est pas dit si les autres joueurs pourront profiter du même traitement de faveur. Si ce n’est pas le cas, ils devront donc se connecter quotidiennement, participer à des matchs et progresser en niveau pour recevoir des paquets de POGs… En espérant que ce ne soit pas juste un nouveau moyen de passer à la caisse par le biais d’achats in-app.

Via l’application, il sera ensuite possible d’affronter des joueurs du monde entier dans des matchs rapides ou des tournois. Reste à savoir si l’intérêt sera toujours là en version numérique. Pour rappel, le principe des POGs est de faire une pile de tous les jetons des joueurs et de frapper dessus avec un « Kini » (ou « POG Slammer ») pour les retourner et ainsi les gagner. Mais y a-t-il encore un intérêt si on ne peut pas discrètement poser cette pile sur un petit caillou pour faciliter le retournement des dites rondelles de carton ?

Apparemment pas assez pour créer un financement fulgurant. Le projet n’a actuellement recueilli que 6 000 dollars sur les 50 000 requis. Quoi qu’il en soit, le projet sera bien mené à son terme et aura même droit à une version beta en août. D’ici là, ça vous laisse le temps de retourner à la cave chercher vos vieilles bananes remplies de POGs et de vous entraîner pour tenter de battre Omar. Il a l’air prêt !