Après Qobuz et Deezer, au tour de l’entreprise suédoise Aspiro de lancer son service de streaming musical Tidal. Il permet d’écouter les morceaux sur son smartphone sans perte de qualité grâce au format FLAC.

Tidal

Tidal est un nouveau service de streaming musical qui devrait ravir les audiophiles. En effet, contrairement à Spotify ou Deezer en France qui utilisent l’OGG ou le MP3, Tidal propose un streaming de musique en FLAC, c’est-à-dire une compression sans pertes. L’avantage : le FLAC ne « détruit » pas l’œuvre originale à cause de la compression avec pertes comme le font le MP3 ou l’OGG Vorbis. Le FLAC est ce que l’on appelle un format sans perte (lossless) qui permet de profiter d’une qualité audio aussi bonne que sur les CD. Tidal indique utiliser le FLAC à 1411 kbps (16 bits et 44,1 kHz) pour l’ensemble de son catalogue (25 millions de titres et 75 000 clips). Le service fonctionne sous forme d’abonnement pour 19,99 dollars par mois. Pour le moment, le service est uniquement disponible aux USA et en Grande-Bretagne, mais Aspiro compte ouvrir le service dans d’autres pays.

Les concurrents ne sont pas nombreux. On peut citer Qobuz, disponible dans de nombreux pays et qui permet de profiter du catalogue (18 millions de titres en juillet dernier) également en FLAC (1411 kbps 16 bits et 44,1 kHz). Les points communs avec Tidal sont nombreux : applications pour Android et iOS et un abonnement mensuel de 19,99 dollars. En revanche, contrairement à Tidal, Qobuz est déjà disponible en France et dans de nombreux pays. Il faut également citer Deezer qui a récemment lancé un service premium aux États-Unis et qui se base lui aussi sur le FLAC à 1411 kbps mais nécessite un système audio Sonos. 90 % du catalogue de 35 millions de titres est disponible en très haute qualité. Montant de l’abonnement : 19,99 dollars par mois comme les deux autres services.

Ces trois services coûtent environ deux fois plus cher que les abonnements standards de streaming musical. Mais il ne faut pas oublier que l’industrie de la musique a connu un retour en arrière au niveau de la qualité d’écoute avec l’apparition du streaming. Le CD avait en effet permis d’atteindre un niveau de qualité très élevé alors le streaming avait plus ou moins laissé de côté cette dernière. Avec ces nouvelles offres, les audiophiles pourront donc pleinement profiter du streaming grâce à des formats qui conservent la même qualité que les CD. Il faudra toutefois disposer d’une bonne connexion, surtout en mobilité, pour éviter les interruptions en cours de morceau.