Voici un launcher qui a su faire parler de lui ces derniers jours. Pourtant disponible depuis plusieurs mois, il bénéficie d’un surcroît de visibilité depuis le début du mois. Voici pourquoi. 

Apus Launcher

Fin octobre dernier, l’équipe d’Apus Launcher indiquait avoir conquis 30 millions de personnes à l’international depuis son lancement en juillet 2014. Sa maison-mère, elle, se trouve en Chine, où son fondateur, Li Tao, se frotte les mains. Cet ancien vice-président de la société de logiciels Qihoo 360 a en effet choisi de ne pas miser sur un déploiement à domicile avant un lancement mondial et s’est appuyé sur ses précédentes expériences pour mener à bien son projet sur le territoire international. Résultat : fin octobre dernier, Apus Launcher annonçait avoir levé 16,3 millions de dollars et employer 100 personnes à Pékin.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le but d’Apus Launcher est d’apporter la rapidité qui lui manque – d’après lui – à l’OS Android, d’où son nom : apus apus est le nom latin du martinet noir, un oiseau réputé pour sa célérité en vol. Cette rapidité, il la doit à sa légèreté et à une faible consommation de RAM (moins de 2 Mo promis par l’équipe). Apus va plus loin en fournissant un outil d’économies d’énergie, des réglages rapides (où l’on retrouve, un classement alphabétique des applications ainsi que des dossiers thématiques intelligents. En bonus, le launcher propose des applications recommandées liées aux thématiques de chaque dossier (communication, jeux…). Globalement, et Apus le revendique, ce launcher vise à donner l’impression qu’un smartphone (ou une tablette) sous Android tourne sous iOS. Les dossiers, l’accès aux réglages, tout est fait pour donner à l’utilisateur d’Apus l’illusion d’utiliser un iPhone. Ceux qui n’envient rien à la Pomme pourront toutefois opter pour ce launcher pour ses fonctions de tri des apps intelligent et pour sa légèreté d’usage. Ce qui n’est déjà pas si mal.