Des comptes Uber, permettant de commander un chauffeur privé dans la plupart des grandes villes du monde, peuvent être achetés sur des plateformes obscures comme AlphaBay. Ils se négocient entre 1 et 5 dollars, et permettent à certains de voyager aux frais d’un autre utilisateur.

uber

Que peut-on vendre sur internet ? Tout, absolument tout, même ce que vous pensiez personnel et sécurisé. Certains de nos confrères ont repéré des sites marchands proposant à la vente des comptes Uber actifs. Enfin, ce sont plutôt des vendeurs tiers qui proposent des comptes frauduleux sur des plateformes comme AlphaBay. Les ventes commencent même à des tarifs extrêmement bas, compris entre 1 et 5 dollars pour un identifiant et un mot de passe. Ces vendeurs pourraient d’ailleurs avoir des milliers de comptes à vendre, comme ils l’expliquent eux-mêmes en interview avec Motherboard. Et à ce tarif, il sera possible de voyager à travers la ville à bord des véhicules de la société jusqu’à ce que le compte soit fermé, ce qui devrait arriver assez vite à mesure que les propriétaires des comptes reçoivent des factures de trajets qu’ils n’ont pas effectués.

Le site a évidemment contacté Uber pour avoir une déclaration sur cette affaire, mais la firme indique « ne pas avoir repéré de signe évident d’une brèche de sécurité » ni quoi que ce soit. Un discours « langue de bois » en attendant de trouver l’origine du problème. Pour se protéger de ce type de fraude, le mieux est encore d’opter pour un mot de passe difficilement trouvable, et de prendre quelques mesures de précaution comme éviter de perdre de vue votre carte bancaire dans un commerce au moment du paiement. Il n’est pas rare que des CB soient photographiées et servent à régler des achats sur internet, même si les mesures de sécurité sont de plus en plus strictes.

S’il est ici question d’Uber, la chose peut arriver avec n’importe quel service enregistrant une carte bancaire.