Si vous faites partie des millions de veinards à être actuellement en vacances, vous avez certainement prévu de faire une ou plusieurs randonnée dans la semaine. Et comme vous êtes quelqu’un d’organisé et avant tout moderne, vous vous êtes sûrement dit qu’il était possible de remplacer cette bonne vieille carte en papier par votre smartphone surpuissant. Vous êtes alors sur la bonne page d’Internet puisque nous avons sélectionné une poignée d’applications capables de vous faire revenir à bon port avant la tombée de la nuit. Suivez le guide.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant de commencer

Quelques précisions s’imposent avant de commencer. Sachez tout d’abord que le monde de la cartographie est un monde sérieux et complexe. Et je ne dis pas ça de façon condescendante, je dis ça parce que les gens qui ont créé les applications dédiées à la randonnée ou aux balades en vélo sont des gens qui pensent avant tout à ceux qui ont l’habitude de lire des cartes topographiques, qui savent se servir d’une boussole et qui sont habitués aux interfaces arides. Ne vous attendez pas à des choses simples et intuitives comme Google Maps, les cartes de randonnées, c’est austère et précis.

iphegenie

Ici, l’application Iphigénie. La carte est austère mais l’interface l’est encore plus.

Le deuxième point à prendre en compte pour la grande majorité de ces applications, c’est qu’elles ne sont pratiquement jamais fournies avec des cartes complètes et détaillées. Certaines de ces applications proposent bien des cartes gratuites mais elles ne seront jamais aussi bonnes que les cartes IGN ou Michelin. Les « bonnes » cartes sont payantes et nécessitent souvent de s’abonner de façon annuelle. Par exemple, pour accéder aux cartes IGN, il faut payer un abonnement compris entre 6 euros et 85 euros par an pour avoir accès à l’intégralité du catalogue du cartographe français. Pourquoi ce prix varie-t-il autant ? Parce que les applications utilisent un ou plusieurs services d’IGN et reversent à la société française une partie de leurs revenus. Toutefois comptez en moyenne 25 ou 30 euros par an pour accéder à une bonne partie du catalogue d’IGN de façon illimitée et hors-ligne. C’est le prix d’une unique carte et pour peu que vous ayez une tablette ou un écran de smartphone assez grand, c’est un très bon investissement.

viewgps boutique

La boutique de ViewGPS comprend des milliers de cartes différentes à acheter.

Pour ce prix, vous aurez toutefois accès à d’excellentes cartes, très précise avec le dévenivelé, les points de vue, le moindre bout de sentier ou chemin forestier, bref tout ce qu’il faut pour s’orienter correctement. L’avantage de la majorité des applications que nous allons vous présenter, c’est qu’elles permettent de rendre ces cartes interactives. Elles permettent de synchroniser les cartes avec le GPS, de les annoter, d’enregistrer ses parcours, de les planifier, de comparer ses performances avec ses amis, etc., etc.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Quelques fonctionnalités proposée par l’application MyTrails

Notez également que l’on vous parle des cartes IGN parce que ce sont des références en la matière, mais que ces applications ont le bon goût de proposer pour certaines des centaines d’autres société de cartographie à des prix très divers et dans des pays autres que la France. À vous de regarder ce qui est le mieux, mais faites toujours en sorte de vérifier que l’on peut bien les consulter sans avoir accès à Internet. On ne voudrait pas perdre nos précieux lecteurs sur une erreur d’inattention.

Enfin, c’est sûrement une évidence pour les randonneurs chevronnés, si vous partez en randonnée, n’oubliez pas que votre téléphone va consommer plus de batterie qu’en temps normal en utilisant ces applications. Pensez donc bien à charger votre téléphone au maximum en partant, voire à emmener une batterie de secours. De ce point de vue, rien ne remplacera une bonne vieille carte papier.

ViewRanger GPS

ViewRanger est certainement l’une des meilleures applications de randonnée en son genre. Elle dispose d’un gros avantage par rapport à ses concurrentes : il n’est pas nécessaire d’avoir un Bac+5 en randonnée pour comprendre son interface. Tout est beau, clair et moderne : s’en servir est un véritable plaisir. Son deuxième bon point, c’est qu’elle est gratuite et qu’elle permet de télécharger une poignée de cartes gratuites. Elles ne sont pas aussi précises qu’une bonne carte IGN mais elles sont idéales pour une promenade de quelques heures en campagne, sur des chemins bien tracés. Pour les plus pointilleux, ViewRanger possède un catalogue de cartes tout simplement gargantuesque dans sa boutique. Il est possible de les trier par pays (Allemagne, France, Belgique, Etats-Unis et Canada et même une partie de l’Europe de l’Est), par marque ou par catégorie.

Concernant l’application en elle-même, ses options sont innombrables. On retrouve la traditionnelle boussole, mais aussi l’échelle, la possibilité de passer en mode nuit, de baliser sa randonnée, d’enregistrer son parcours, etc. Cerise sur le sac à dos, la version de base est gratuite, il n’y a pas l’ombre d’une publicité et elle est mise régulièrement à jour. Difficile de trouver mieux en la matière.

iPhiGénie

C’est le deuxième poids lourd de cette sélection, et pour cause, c’est l’application de référence pour les cartes IGN. iPhiGénie est en effet une application qui n’exploite que les cartes d’IGN. Elle demande donc un abonnement de 5,49 euros par mois ou 13,99 euros par an pour fonctionner une fois les 7 jours d’essais gratuits passés.

Autant vous prévenir, la version actuelle (4.1.5) de iPhiGénie est certainement ce qui se fait de plus moche actuellement. L’ergonomie est affreuse avec ses icônes minuscules et son interface d’un autre âge et il faut obligatoirement passer par le tutoriel en ligne (sur un site d’une rare laideur) pour comprendre comment fonctionne exactement l’application. Si vous ne partez en randonnée régulièrement, on aura beaucoup de mal à vous conseiller iPhiGénie.

Mais si vous êtes un randonneur, la patience est dans vos gènes. Car une fois maîtrisée, iPhiGénie est certainement l’application qui exploite le mieux tout le potentiel des cartes IGN. C’est bien simple, elles y sont toutes, de la plus grande à la plus petite échelle et fonctionnent sans connexion Internet. Il est possible de les annoter, des les planifier et bien sûr de mettre en surbrillance les chemins désirés. Un must have destiné aux randonneurs les plus hardcores.

TwoNav

On vous parlait un peu plus haut d’application avec des interfaces moches et peu erogonomiques ? Et bien TwoNav, c’est exactement cela : non seulemement l’application est laide mais elle est en plus très peu instinctives. Et contrairement aux deux applications ci-dessus, la majorité des fonctionnalités intéressantes pour une application de randonnée est réservé à la version payante de l’application.

Alors pourquoi mettre TwoNav dans cette sélection ? Parce que dans sa version premium, Two Nav est certainement l’application à proposer le plus de fonctionnalités. Suivi de trace clair, waypoint, statistiques diverses (dont le dénivelé), affichage des cartes en 3D, importation de cartes, partage de carte avec les amis, il est difficile de trouver plus complet ailleurs.

Dernier point notable de cette application, si vous êtes regardant sur les permissions, passez votre chemin.

MyTrails

On termine cette petite sélection d’application par MyTrails. Contrairement aux autres applications de gestion de cartes de randonnées, MyTrails ne pousse pas tellement à l’achat et cache ses cartes payantes au fond d’un menu bien planqué dans les paramètres. Ce qui est le plus appréciable sur Mytrails, c’est la vitesse de chargement et la fluidité de l’application. Dès le lancement, tout est indiqué très clairement et le peu de bouton que montre l’interface donne confiance. C’est simple, beau et fluide.

Ce qui n’empêche pas MyTrails de proposer beaucoup de paramètres et d’options dans ses menus. Dénivelé, surlignage des traces, notifications à proximité des points de navigation, enregistrement du parcours et gestures font partis des particularité de l’application. MyTrails a d’ailleurs le bon goût d’être régulièrement mise à jour (la dernière date du 5 août) et, chose plus rare, son développeur est très réactif.

Bonus : Clés de forêt

Se promener, c’est bien, mais savoir exactement ce que l’on voit, c’est encore mieux. Si vous avez assez de batterie sur votre téléphone, vous pouvez également installer Clés de la forêt, une application développée par Office national des forêts qui permet de reconnaître et identifier les arbres et les animaux forestiers. Ce n’est pas une encyclopédie, mais les espèces les plus communes y sont répertoriées et des illustrations, photo et moteur de recherche permettent facilement d’identifier ce qui se trouve autour de nous. Petit plus, cette application n’a pas besoin de connexion à Internet pour fonctionner.

Clés de forêt Office national des forêts