C’est reparti pour un tour avec la répartition des versions d’Android.

Chaque mois, on vous expose les statistiques quant à la répartition des versions d’Android, relevées par Google grâce aux utilisateurs qui ont utilisé Google Play durant les deux dernières semaines du mois qui se termine.

Les données sont basées sur le nombre de terminaux Android qui ont accédé au Google Play sur une période de 14 jours, se terminant à la date de collecte des données ci-jointe : jusqu’au 01/05/12.

Pour le mois d’avril 2012, les statistiques témoignent que :

  • Android Cupcake (1.5) préserve sa place avec 0.3% de possession
  • Android Donut (1.6) garde aussi sa place avec 0.7% de possession
  • Android Eclair (2.0 et 2.1) a chuté de 6.0% à 5.5% de possession
  • Android FroYo (2.2) a chuté de 23.1% à 20.9% de possession
  • Android Gingerbread (2.3) est passé de 63.7% à 64.4% de possession
  • Android Honeycomb (3.x) n’a rien perdu, toujours à 3.3% de possession
  • Android Ice Cream Sandwich (4.x) a grimpé de 2.9% à 4.9% de possession

Les comparaisons affichées ci-dessus sont établies à partir du mois précédent (mars 2012 à avril 2012).

On se répétera jamais assez, la rapidité des mises à jour reste encore TROP insuffisante :

  • les constructeurs persistent à sortir des appareils sur des versions antérieures à l’actuelle ICS
  • les constructeurs devraient engager plus de personnel pour accroître la vitesse des mises à jour
  • la globalité des constructeurs doit ouvrir leurs appareils à la communauté, de sorte à ce qu’ils puissent évoluer, et ce même après le suivi du constructeur arrêté (ce qui est le cas chez certains, mais pas encore tous)
  • les opérateurs doivent renforcer leurs relations avec les constructeurs, afin de permettre un suivi plus rapide (ce qui n’aide pas avec les surcouches…)

Après 6 mois d’Ice Cream Sandwich, on est en seulement rendu à 5%.

Peut-être que ces résultats ne représentent pas la communauté toute entière, car tous les utilisateurs n’utilisent pas le Google Play, mais ils sont tout de même bien représentatifs de l’ensemble. Le constat reste le même, la rapidité des mises à jour est encore trop lente, et même si elle a été améliorée depuis ses débuts, elle se doit encore d’être accélérée.

Les utilisateurs sont, chaque jour, de plus en plus nombreux à s’informer autour de leur smartphone fétiche, c’est en partie pourquoi messieurs les constructeurs vous ne pouvez pas, pratiquement après 6 mois la sortie officielle d‘Ice Cream Sandwich, laissez vos terminaux phares tourner sur d’anciennes versions du système d’exploitation.

En clair, ça renforce la division des versions.. et ça c’est clair que les développeurs ont de plus en plus de mal à le digérer.

Si ce n’est pas déjà fait, n’hésitez pas à lire notre bilan d’Ice Cream Sandwich après 6 mois.

[ Android Developers ]