Durant le MWC, Google a proposé plusieurs sessions d’Android Dev Lab. Nous avons pu nous y rendre le matin et l’après midi. Le matin, le sujet que nous avions choisi était Multimedia and Gaming Android Development et l’après midi, Introduction to Android Development (l’ordre est certe un peu décousu, mais il s’agissait plus d’être présent que d’apprendre réellement quelque chose :)).

Dans le flot d’articles envoyés depuis Barcelone, ce dernier n’a pas été publié…Toutes nos excuses.

Ce matin, avait lieu les premières android dev labs sessions. Elles concernaient la partie multimédia et développement de jeu. Nous avons été quelques peu étonnés par la durée de cette présentation qui n’a pas excédé 40 minutes, les speakers étaient eux même sous pression !

Billet d'entrée pour ADL Introduction to android development (bleu pour le gaming)

La partie multimédia a duré environ 15 minutes et donc le reste pour la partie gaming. La présentation indiquait qu’il était possible de faire simplement des jeux en utilisant différentes techniques. Un focus important a été fait sur les performances selon que l’on utilisait des Canvas ou Open GL. Ainsi, il est fortement conseillé d’utiliser OpenGL dès lors que vos applications doivent subir des rafraichissement réguliers et qu’ils y a plus de 10 éléments simultanés à afficher (disons que cela n’est pas une nouveauté pour les développeurs). Enfin il a également été question de l’utilisation du NDK pour le développement de jeu. Le problème devient très complexe dès lors que l’on souhaite jouer des sons, car il est nécessaire de remonter sur la couche Java et non plus dans la couche C.

On apprend également que l’équipe Android continue de travailler sur l’optimisation d’Open GL et de l’ensemble du NDK (comme par exemple pour résoudre le problème de l’audio, même s’il a été annoncé que cette solution audio ne serait pas disponible prochainement – pour ne pas dire jamais).

Au bout de 45 minutes, on obtenait une bonne vision du mode de fonctionnement du Media Server et de ce qu’il était possible de faire dans le cadre de la réalisation de jeux et on nous annonçait que chaque personne de l’assistance allait recevoir un Nexus One 🙂 L’ensemble de la présentation était tout de même destinée à des personnes ne connaissant pas la plateforme Android.

Nous nous sommes alors retrouvés dans un petit salon pour gouter un brevage googlesque à base de menthe, prendre un ou deux Android collectibles et discuter quelques ingénieurs Google, dont Romain Guy.