BlackBerry tient en ce moment à Amsterdam le BlackBerry Jam Europe. Cet évènement destiné aux développeurs est un peu l’équivalent de la Google I/O pour BlackBerry. Avec l’arrivée du nouveau système BlackBerry 10, c’est certainement le meilleur moment pour développer des applications BlackBerry. C’est donc l’occasion pour la société canadienne, de pouvoir rassembler les développeurs de toute l’Europe.

WP_20130205_010.jpg-068f51ac2a5a9b2d

L’événement est un ensemble de conférences et de sessions destinées à parfaire la technique des développeurs et permettre de rentrer en contact avec d’autres développeurs. Cette année, les conférences ont commencé par une présentation de Alec Saunder, vice-président et chargé des relations développeurs chez BlackBerry.

Cet article a été rédigé par Nicolas Cognaux, un ingénieur passionné par l’informatique et la musique. 

Cette conférence a été l’occasion de promouvoir une multitude de partenaires, mais aussi quelques nouveautés concernant BlackBerry. Du côté des nouveautés, on peut citer la prise en charge native du framework Unity. Ce framework multiplateforme permet de développer des jeux 3D à l’aide d’un outil simplifié mais très puissant. Par exemple, le très connu, Shadow Gun a été développé à l’aide de Unity.

BlackBerry a également mis l’accent sur ce qui fait d’une application, un best-seller. Pour eux, une appli doit être belle, performante et sociale. Il a donc été question du Framework Cascades (équivalent de l’API Android) et du fameux BBM.

Les développeurs ont été de nombreuses fois remerciés pour leur fidélité et leur acharnement. C’est le cas avec les Dev Alpha, ces prototypes distribués lors des Jams précédents. Ces téléphones, maintenant inutiles peuvent êtres échangés contre un Z10 Limited Edition. Ces téléphones, uniques sont des Z10 rouges, estampillés d’un numéro de série unique.

20130205-143227

En plus de l’annonce de ces Z10 Limited Editions, BlackBerry a présenté le Dev Alpha C.

C’est un prototype avec un clavier physique afin de cibler le BlackBerry Q10 qui sera prochainement disponible. Chaque développeur présent au BBJam qui poste une application dans la semaine pour le Q10 est éligible pour recevoir un Dev Alpha C. L’arrivée du BlackBerry Q10 et des Dev Alpha C implique également l’arrivée d’un nouveau SDK (10.1), apportant la prise en charge du clavier physique, mais aussi l’ajout de fonctionnalités à l’API actuelle.

Actuellement en bêta, cette mouture du SDK devrait également apporter pas mal de modifications du côté du portage Android. Citons par exemple, l’implémentation d’une machine virtuelle Jelly Bean. Cela signifie que les applications Android portées pour BB10 pourront accéder aux API de Jelly Bean mais aussi qu’elles auront le même rendu visuel que sur Jelly Bean.

Actuellement la machine virtuelle est en Gingerbread, ce qui n’est pas très esthétique/pratique. Le reste de la journée est composé de conférences traitant de sujets variés, allant des frameworks web mobiles à une implémentation poussée du NFC, en passant par des conseils sur le design d’application. Il y a pas moins de 1500 développeurs présents ici, à Amsterdam.

BlackBerry a longuement vanté ses relations avec les développeurs, qui, à en croire les statistiques, sont les meilleures comparées aux autres plateformes mobiles. Alec Saunders a également annoncé que plus de 1000 applications étaient publiées sur le Blackberry World chaque jour.

Les nouveaux téléphones Z10 sont déjà en rupture de stock en Angleterre et la demande au Canada explose. On peut donc remarquer l’engouement autour de cette nouvelle plateforme qui risque de venir jouer les trouble-fêtes dans le monde du mobile actuel.