Les développeurs râlaient à travers le monde contre Google, car ils souhaitaient pouvoir tester leurs applications en dehors du simulateur, sachant que le G1 de HTC est le seul smartphone commercialisé, aujourd’hui, fonctionnant sous Android.

Mais depuis le début du mois de décembre Google corrige ce problème en proposant aux développeurs (qui ont payé 25 dollars pour publier leurs applications sur l’Android Market) de pouvoir se procurer un G1 pour 399 dollars. Il sera desimbloqué et exclusivement réservé aux développeurs.

Je pense que beaucoup de Androidphiles vont se trouver des talents de développeurs… 😉