Google est en train de réfléchir à une méthode pour construire et améliorer les réseaux sans fil dans les marchés émergents, dans le cadre d’un plan visant à relier un milliard de personnes supplémentaires via Internet.

google-logo_1020_large

Ce développement, qui passera essentiellement à travers l’élargissement du Wi-Fi, devrait desservir des régions telles que l’Afrique sub-saharienne et l’Asie du sud-est. Il devrait concerner les habitants des petites villes et des villages où les connexions sans fil ne sont pas toujours disponibles, a déclaré une source proche du dossier au Wall Street Journal.

Ces réseaux pourraient également être utilisés pour améliorer la vitesse d’Internet dans certains centres urbains.

La firme de Mountain View envisage de s’associer avec des entreprises locales de télécommunications afin de développer le réseau et créer des modèles d’affaires pour les soutenirs.

Dans un premier temps, Google vise à utiliser les ondes réservées aux émissions de télévisions dans la mesure où les autorités locales le lui permettent.

L’entreprise aurait même déjà commencé à négocier avec les organismes de réglementation dans certains pays d’Afrique comme le Kenya ou l’Afrique du Sud. Ces discussions tourneraient autour de la modification des règles en vigueur pour permettre à ces nouveaux réseaux d’être déployés en masse.

Utiliser des dirigeables transmetteurs de fréquences

Google pourrait même faire appel à un satellite pour déployer sa technologie, a ajouté le quotidien newyorkais.

Il n’existe pas de technologie unique adaptée à tous les marchés”, ce qui signifie qu’il faudra innover et trouver une solution individuelle pour chaque pays.

D’après la source du WSJ, Google travaillerait sur un nouvel écosystème de microprocesseurs installés sur des smartphones dotés d’Android. Ces appareils seraient capables d’intercepter les fréquences émises par des dirigeables spéciaux appelés plate-formes à haute altitude. Ces ballons couvrent une surface de 160 km².

Mais au-delà du caractère sociale de la mission, fournir son propre réseau sans fil devrait permettre à Google de contourner la position monopolistique de certains FAI. On suppose que cela devrait également donner la possibilité à Google de développer ses services et de cibler les comportements de ses utilisateurs. Avec à la clé un potentiel forcément unique aux yeux des annonceurs. Rappelons que la firme a tiré 93% de ses revenus de la publicité au premier trimestre 2013.

Aux Etat-Unis, la firme a par exemple déployé ses propres câbles à fibre optique au Kansas pour relier les maisons et leur proposer une connexion très haut débit. Le projet devrait également être décliné dans le Missouri, le Texas ou encore l’Utah.

Interrogé sur le sujet par le Wall Street Journal, Google n’a pas souhaité faire de déclaration officielle.